Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

L'islam d'Hamza Ben Abdel Muttalib

 

Hamza Ben Abdel Muttalib est l'oncle du Prophète Mohammed, , et également son frère de lait. Il avait l'habitude de chasser, puis de venir tourner autour de la Kaba'h. Un jour où il était entrain de tourner autour de la Ka'bah, une femme s'est approchée de lui : "Ô Abu Amara si tu avais vu ce qu'Abu Jahal et ses compagnons ont fait à ton neveu. Ils l'ont rencontré ici, l'ont maltraité, insulté, malgré tout, il s'est retiré sans leur dire un mot." Hamza fut très contrarié et répondit : "Ils lui ont fait cela alors que je suis son oncle." Il est parti chez Abu Jahal à qui il a dit :

- Abu Jahal qu'as-tu fait à mon neveu!                                        

- Tu es fâché?                                                                     

- L'as-tu insulté?                                                                  

- En quoi cela te regarde t-il?                                             

- En quoi cela me regarde! Je suis sur sa religion et je dis ce qu'il dit, alors réponds moi si tu peux.                        

Puis Hamza leva son arc, en frappa Abu Jahal et le blessa. Les amis d'Abu Jahal se levèrent pour l'aider, mais Abu Jahal leur dit : "Par Al Lat, laissez-le, car nous venons d'insulter gravement son neveu." Ils demandèrent à Hamza : "Ô Abu Amara, laisseras-tu tomber la religion de tes parents?"                                                              

Hamza répondit : "Qu'est-ce qui m'en empêchera puisque j'ai vu de lui ce qui me prouve qu'il est un Prophète et qu'il dit la vérité. Par Dieu, je ne laisserai pas tomber sa religion alors essayez de m'en empêcher." Puis il partit chez le Prophète Mohammed, , pour annoncer son islam.

 

L'islam d'Omar Ben Al Khattab

 

Omar Ben Al Khattab était un homme courageux. Et il fut contrarié parce que les membres de la tribu Qoraysh s'étaient divisés à propos de la nouvelle religion. Il décida de tuer celui qui en était la cause (Mohammed). Sur son chemin, il rencontra Naïm qui cachait son islam et qui lui demanda : "Où vas-tu Ibn Al Khattab?" Alors Omar lui répondit qu'il allait voir celui qui a insulté leurs dieux et planté la discorde entre eux. Naïm lui dit que c'était prétentieux de sa part de croire que la famille de Mohammed allait le laisser marcher sur terre s'il le tuait. Il lui annonça que sa sœur et son frère s'étaient d'ailleurs convertis. Omar se fâcha et partie chez sa sœur, arrivé près de la porte, il entendit que des versets de coran étaient lus. Alors il écouta un peu puis frappa à la porte violemment, sa sœur cacha alors le parchemin pendant que celui qui venait de réciter (Khabab Ben Al Art) lui ouvra la porte. Alors Omar lui dit : "C'est quoi ce bruit que j'ai entendu chez vous?" Ils nièrent, alors Omar ne les croyant pas agressa son beau frère qui tomba par terre. Alors Fatmé vint défendre son mari. Omar la frappa également. Alors elle cria : "Et si la vérité était dans une autre religion que la tienne, je témoigne qu'il n'y a qu'un seul Dieu et que Mohammed est son Prophète" Quand Omar constata qu'il avait blessée sa sœur et mis son beau frère à terre, il regretta et demanda à voir le parchemin. Alors sa sœur lui demanda d'aller se laver avant (de pouvoir toucher le document). Il se lava puis lu les versets 1 à 14 de la sourate Taha :


"1. Ta-Ha.
2. Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux,
3. si ce n'est qu'un Rappel pour celui qui redoute (Allah),
4. (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes.
5. Le Tout Miséricordieux S'est établi “Istawa” sur le Trône.
6. A Lui appartient ce qui est dans les cieux, sur la terre, ce qui est entre eux et ce qui est sous le sol humide.
7. Et si tu élèves la voix, Il connaît certes les secrets, mêmes les plus cachés.
8. Allah ! Point de divinité que Lui ! Il possède les noms les plus beaux.
9. Le récit de Moïse t'est-il parvenu ?
10. Lorsqu'il vit du feu, il dit à sa famille : “Restez ici ! Je vois du feu de loin; peut-être vous en apporterai-je un tison, ou trouverai-je auprès du feu de quoi me guider”.
11. Puis, lorsqu'il y arriva, il fut interpellé : “Moïse !
12. Je suis ton Seigneur. Enlève tes sandales : car tu es dans la vallée sacrée Tuwa.
13. Moi, Je t'ai choisi. Écoute donc ce qui va être révélé.

Et quand il lut le dernier verset :

14. Certes, c'est Moi Allah : point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Salat pour le souvenir de Moi.

L'islam toucha son cœur, le transforma et l'attendrit, il dit : "Qu'est-ce qu'elles sont belles ces paroles. Est-ce cela que Qoraysh rejette?"
Alors sa sœur lui demanda : "Est-ce cela qu'Omar a rejeté aussi?"
Alors Omar dit : "Par Dieu après aujourd'hui je ne m'enfuis plus de cette religion, guidez-moi vers Mohammed."Il s'excusa auprès de sa sœur et son beau frère puis se dirigea vers Dar Al Arkan où se trouvait Mohammed et ses compagnons. Quand il frappa à la porte, les musulmans eurent peur alors Hamza leur dit : " Ne vous inquiétez pas ouvrez lui la porte s'il vient pour du bien on le lui accordera et s'il vient pour du mal nous le tueront avec sa propre épée. " Le Prophète Mohammed, , le reçu et lui dit : "N'est-il pas temps pour toi Ô Ben Al Khattab de devenir musulman avant que la mort ne te surprenne." (Il répondit) Ô Prophète Mohammed, , je suis venu pour annoncer mon islam" Alors le Prophète Mohammed, , dit : "Dieu est grand!" à haute voix, les compagnons comprirent qu'Omar était devenu musulman.
Avant qu'Omar se convertisse, les musulmans se cachaient pour prier, mais Omar refusa cela et demanda au Prophète Mohammed, , de permettre aux musulmans d'aller prier à la Ka'bah. Ils prièrent donc en deux rangées l'une protégée par Omar et la deuxième par Hamza ce qui déplu fortement à leurs ennemis.

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print