Monthly Archives: March 2010

Sujud Attilawa

Comment effectuer la prosternation de récitation selon l’école de jurisprudence shaféite?

Bien que selon une opinion la position debout soit la meilleure des arkan de la prière, parce que l’adorateur y récite le saint coran, un autre avis affirme que la prosternation est la meilleure de toutes les arkan parce que d’après un hadith d’Abu Hurayra le prophète sas a dit :

« Le serviteur est le plus proche du Seigneur quand il se trouve prosterné, alors faite pleins d’invocations. »

  • Non seulement la prosternation est un rukun de la prière, mais elle possède ses propres conditions :

- L’intention de se prosterner et la raison doivent être pour Dieu

- Les sept ossements doivent toucher le sol

- La durée de la prosternation doit marquer un moment de sérénité (tama’ninah) au moins le temps de dire « Subhan Allah »

- Le front doit être dégagé

- Il doit y avoir une sensation de déplacer une partie du poids du corps sur la tête

- La poitrine doit être plus haute que la tête

- De ne pas porter sur soit quelque chose qui se mettent entre le front et le sol pendant la prosternation.

  • Il est sunnah de se prosterner pendant la récitation de certains versets du saint coran pour :

Celui qui récite

Celui qui écoute attentivement

Celui qui vient soudainement d’entendre la récitation

  • Il y a 14 versets du saint coran où il est sunnah de se prosterner :

1. Sourate al-A`raaf (Sourate 7, verset 206)
2. Sourate ar-Ra`d (Sourate 13, verset 15)
3. Sourate an-Nahl (Sourate 16, verset 49-50)
4. Sourate al-Israa’ (Sourate 17, verset 107-9)
5. Sourate Maryam (Sourate 19, verset 58)
6. Sourate al-Hajj (Sourate 22, verset 18)
7. Sourate al-Hajj (Sourate 22, verset 77)
8. Sourate al-Furqan (Sourate 25, verset 60)
9. Sourate an-Naml (Sourate 27, verset 25-6)
10. Sourate as-Sajda (Sourate 32, verset 15)
11. Sourate Fussilat (Sourate 41, verset 37-8)
12. Sourate an-Najm (Sourate 53, verset 62)
13. Sourate al-Inshiqaaq (Sourate 84, verset 21)
14. Sourate al-`Alaq (Sourate 96, verset 19)

  • Les conditions à remplir pour effectuer une prosternation à la lecture de ces versets :

La personne qui lit le coran doit être pure rituellement.

Le verset entier où se trouve la prosternation doit avoir été lu.

Une seule personne doit le réciter

Il ne peut avoir lieu pendant la prière funéraire

Il ne peut y avoir une longue pause entre la lecture du verset où se trouve la prosternation et l’accomplissement de cette dernière.

Si l’imam se prosterne dans une prière en groupe ne pas le suivre invalide votre prière en groupe

  • Les arkan de la prosternation pour la récitation coranique sont :

L’intention

Dire Allah akbar

Se proterner

Se tranquiliser

Se rassoir

Dire as salam aleykoum

Respecter l’ordre

L’état de pureté rituelle est nécessaire à la prosternation et se diriger vers la qiblah

Il n’est pas nécessaire d’être debout avant la prosternation, la personne peut être assise.

  • Pour résumer :

Vous récitez ou vous entendez une personne réciter un verset où se trouve une prosternation

Vous êtes en état de pureté rituelle et vous faites face à la qiblah

Que vous soyez assis ou debout vous lever vos mains et prononcer le takbir al ihram

Vous vous prosternez

Vous vous asseyez et vous dites le taslim

Prière du vendredi midi

La prière du vendredi midi avec moins de 40 participants dans l’école shaféite :

Selon cette école de jurisprudence, il n’est pas obligatoire de faire la prière du vendredi dans les petits villages de moins de 40 habitants (qaryah), mais plutôt la prière du midi, l’école hanafite valide cependant la prière du vendredi effectuée avec quatre participants en comptant l’imam, c’est aussi l’ancien avis de l’imam Shaféi (madhab qadim) suivit notamment par l’imam Suyuti, un conseil non obligatoire “de sureté” serait de prier le vendredi (en suivant l’avis où quatre participants suffisent), puis d’effectuer la prière du midi (ce qui serait hassan).

Prier en avion

Prier en avion

La prière faite dans un avion en vol n’est pas valide, car la personne n’est pas stable, et cela est une condition pour les prières obligatoires (istiqrar). C’est pourquoi le croyant doit prier dans l’avion pour respecter le temps de la prière obligatoire, mais devra la recommencer plus tard. Il est donc important de prendre en compte les horaires des prières lorsque l’on voyage, de prier sur terre si possible si le temps de la prière est arrivé, sinon de faire comme expliquer précédemment.

Par contre les prières sunnan sont valides même si l’avion est en vol, mais il faut que le croyant soit capable de se diriger vers la qiblah et accomplisse le ruku et le sujud, s’il ne peut pas, il lui est seulement obligatoire de se tourner vers la qiblah pendant le takbiral ihram et de pratiquer le ruku et le sujud en baissant sa tête moins pour le ruku que le sujud.

Raccourcir ses prières lors d’un voyage en bateau?

(L’interrogateur travaille sur un bateau)

Si le voyage est de plus de 81 km et que (les environs de) la ville ont été dépassés, il est possible de raccourcir les prières et de les joindre même s’il est possible de les prier facilement. Il peut continuer jusqu’à ce qu’il rentre chez lui ou jusqu’à ce qu’il s’arrête pour résider dans une autre ville.

Quant au fait d’être excusé de la prière du vendredi, l’obligation est levée à condition d’avoir quitté les limites de la ville avant le levé du soleil du vendredi si il part après l’aube, il n’est pas excusé. Attention cependant, car dans l’école de jurisprudence shaféite la prière du vendredi sur un bateau dans l’océan n’est pas valide, car elle doit avoir lieu dans des habitations construites par les croyants, une prière du vendredi accomplie dans le désert n’est donc pas valide non plus.

السؤال : هل يجوز لمن كان يعمل على متن سفينة أن يقصر الصلاة ويترك الجمعة إن كان لا يشق أداء الصلاة على متنها ، وهل يجوز له ترك صلاة الجمعة مع أنها تقام في السفينة ؟

الجواب : إذا كان هذا العاملُ على متن السفينة قد أنشأ سفراً طويلاً وهو ما كان ( 81 كم فأكثر ) وجاوز حدودَ بلده جاز له أن يترخص برُخص المسافرين بأن يجمع بين صلاتي الظهر والعصر ، والمغرب والعشاء ، وأن يقصرَ في صلاة الظهر والعصر والعشاء وإن كان لا يشق عليه إتمام الصلاة وفعل كل واحدة في وقتها ، وله ذلك إلى أن يرجع إلى وطنه أو يقيم في بلد آخر .
أما صلاة الجمعة فتسقط عمَّن يُنشئ سفراً ولو قصيراً – أي أقل من ( 81 كم ) لكن بشرط أن يكون قد جاوز حدود بلده وقد سافر قبل فجر يوم الجمعة ، أما إن طلع عليه فجرُ الجمعة في بلده ثم سافر فلا تسقط عنه الجمعة ، فيحرم عليه أن يسافر إلا إن كان يدرك الجمعةَ في طريق سفره – بأن ينـزل في بلد تُقام فيها الجمعة – أو خاف فوتَ رُفقة يتضررُ بفواتها فله حينئذٍ السفرُ وتركُ الجمعة ، هذا هو المعتمد في مذهبنا ، لكن عندنا قولٌ آخرُ قويٌّ يبيحُ للشخص السفرَ بعد فجر الجمعة وإن فاتته الجمعة ، لكن الأولى أن لا يقلد الشخص هذا القول إلا عند الحاجة إليه .
أما إنشاءُ جمعة في السفينة في عرض البحر فهذا لا يصحُّ عندنا إذ شرطُ صحة الجمعة أن تقام في خطة أبنية المجتمعين في البلد ، فلا تقام في الصحراء ولا في البحر