La miséricorde du Messager d’Allah ﷺ Partie 2/4

L’islam est un cadre moral et humanitaire global.

L’islam n’est pas destiné uniquement aux musulmans, aux arabes, ou aux habitants de la péninsule arabe mais à toute l’humanité.

Le Prophète ﷺ a d’ailleurs dit :

« Les miséricordieux Le Miséricordieux leur fait miséricorde. »

Il ﷺ a dit aussi :

« Faites miséricorde à ceux qui sont sur terre et Celui qui est au ciel vous fera miséricorde. »

Vous remarquez que ces paroles sont générales et ne se rapportent ni à une religion, ni à une couleur, ni à un endroit, ni aux humains, ni aux djinns, ni aux animaux, ni aux plantes en particulier.

Il s’agit de la miséricorde absolue sans condition, car les musulmans aiment toutes les créatures car elles font partie de la création d’Allah.

« Telle est l’œuvre d’Allah qui a tout façonné à la perfection. » (Coran 27,88)

Ce concept de miséricorde générale ne se trouve que dans l’islam. En effet, certaines personnes ou religions prétendent qu’elles sont miséricordieuses, mais en fait elles ne le sont que pour leur clan, ou dans leur parti.

Le Prophète, ﷺ, nous a ordonné la miséricorde envers tous les êtres.

Le Prophète ﷺ dit :

« Ô hommes! Votre Seigneur est Un, et votre père est un. Nulle préférence n’est accordée à l’arabe par rapport au non-arabe, ni au non-arabe par rapport à l’arabe, ni au blanc par rapport au noir. Vous êtes tous issus d’Adam, et Adam est issu de la terre».

Nous venons de la même terre et tous d’Adam, notre père originel croyant et le père des Prophètes. C’est pourquoi il est normal d’être miséricordieux envers tous les hommes. Mais pas seulement, car le croyant sincère est relié à la miséricorde future. Aussi, peu importe où il vit, par nature et par croyance, le musulman se doit d’appliquer cette miséricorde dans son appel à l’islam.

Lorsqu’on lit l’histoire précédant l’islam, on remarque que les gens y étaient durs, ils enterraient vivantes leurs filles car ils en avaient hontes. Ils se disputaient violemment et s’entretuaient dans des guerres sanglantes pour des raisons futiles. C’est pourtant dans ce désert hostile que l’islam et sa miséricorde se sont propagés. Devant ce miracle, il convient de dire :

« Dis: «Tout est d’Allah.» (Coran 4,78)

Et si on y réfléchit, c’est un événement rare car il est pénible pour un citadin de partir vivre à la campagne et inversement, c’est toujours difficile de changer son milieu et ses habitudes. Pourtant, dans cet environnement dur et hostile du désert arabique, l’islam et la miséricorde se sont rapidement répandus. Grâce à Dieu, cet environnement s’est transformé par l’islam et l’envoie d’un Prophète ﷺ.

On peut constater que dans l’histoire du monde et des civilisations, un renversement si soudain constitue un prodige. Par le rayonnement de la civilisation musulmane qui s’en suivi et notamment dans les sciences.

 

Comment le Prophète ﷺ était miséricordieux avec les croyants ?

Le Prophète ﷺ n’acceptait pas que quiconque lui rapporte des propos sur autrui, il voulait garder sa poitrine complètement saine de tout doute.

Alors que dans la vie de tous les jours, on peut observer des étudiants qui parlent sur leur professeur, des employés qui rapportent sur leurs collègues à leur patron qui devient méprisant et malintentionné.

Le Prophète ﷺ aimait quitter ses compagnons en ayant la poitrine saine (le cœur et les pensées) et ne rien savoir de mauvais en ce qui les concerne. Et cela pour enseigner aux compagnons et aux croyants en général, de ne pas colporter des paroles, ni diffamer.

Un autre modèle du Messager, ﷺ est sa volonté de facilité, il est rapporté par Aïcha (R.A.) a dit :

« Chaque fois que le Prophète ﷺ avait à choisir entre deux options dont l’une était plus facile que l’autre, il choisissait la plus facile tant qu’elle ne comportait pas de péché ; s’il s’agissait d’un péché, Il s’en éloignait plus que quiconque. » (Muslim)

Il a dit :

« Rendez les choses faciles aux gens, ne les rendez pas difficiles, rassurez-les par de bonnes nouvelles et ne les repoussez pas. » (Boukhari)

Quand la personne est stricte, ce n’est pas forcément un signe de bien, car la facilité est meilleure. Cela ne signifie pas qu’on puisse s’asseoir avec ceux qui boivent, accepter de raser sa barbe pour plaire aux autres, prendre les intérêts parce que c’est plus facile que de travailler, ni d’ailleurs de donner des fatwas dans ce sens, il s’agit seulement en ce qui concerne ce qui est permis dans la loi islamique de choisir le plus facile.

Il y a un autre exemple de facilitation, lorsque le Prophète, ﷺ est allé implorer Dieu de diminuer de 50 à 5 le nombre de prières quotidiennes: 50 prières correspondent à une prière toutes les demi-heures. Le Prophète ﷺ pouvait faire ces 50 prières par jour, mais par la grâce d’Allah, il a imploré Dieu et le nombre est descendu à 5 qui auront la valeur de 50.

Celui qui ne prie pas ou pas toujours, peut se repentir et s’acquitter des 5 prières quotidiennes si on considère qu’il s’agit d’une facilitation.

Le Prophète ﷺ a aussi dit : « Si je ne craignais pas d’être dur avec ma communauté, j’aurai commandé le siwak à chaque prière (ou ablutions.) »

Le Prophète ﷺ a dit un jour à ses compagnons : « Allah a rendu le pèlerinage obligatoire alors faîtes-le. Un homme s’est levé et a demandé : « Tous les ans ? Ô Messager d’Allah. » Alors le Prophète ﷺ a répondu : « Si j’avais dit oui, vous auriez été obligé de le faire même si vous n’en êtes pas capable. Laissez tomber ce que je ne vous ai pas précisé.»

C’est pourquoi le Prophète ﷺ a conseillé aux compagnons de ne pas poser des questions s’il ne le précise pas. En effet, il s’agit d’une facilité pour les gens.

Surtout, la religion est complète. Alors que le Prophète ﷺ se trouvait à la station d’Arafat lors du pèlerinage d’adieu, avant sa mort, ce verset lui fut révélé, :

« Aujourd’hui j’ai complété pour vous votre religion et parachevé sur vous mon bienfait et agrée pour vous l’islam comme religion. »

Ce qui indique que le Prophète ne mourut point avant qu’Allah ait parfait et complété la religion. (C’est une réponse aux innovateurs qui instaurent des nouveautés.)

Le Prophète ﷺ était capable de jeûner et de rester réveiller en prières.

En ce qui nous concerne, par contre, il nous a conseillé de ne pas nous surcharger :

Aïsha (R.A) rapporte que le Prophète ﷺ entra chez elle alors qu’elle était avec une autre femme. Il dit : « Qui est-elle ? » Elle dit : « Une telle qui vient me parler du grand nombre de ses prières. » Il dit:«Ne vous surchargez point ainsi car on ne vous a imposé que ce que vous pouvez supporter.

Par Allah! Allah ne se lasse pas de vous récompenser jusqu’à ce que vous vous lassiez de faire des œuvres de bien

Aïsha conclut alors : « Les pratiques religieuses les plus aimées aux yeux du Prophète ﷺ étaient celles que l’homme pratiquait avec constance. » Bukhari et Muslim, riyad as-salihin n°142.

Prier le witr avec une seule rakat tous les jours, est meilleur qu’un witr de trois rakat une seule fois par mois.

D’après Abou Hourayra (R.A), le Prophète ﷺ a dit :

« Pour chaque Prophète, une invocation est satisfaite, tous les Prophètes (que le salut soit sur eux) se sont empressés de demander l’attribution de leur souhait, j’ai gardé le mien pour ma communauté jusqu’au jour du Jugement Dernier. Elle sera satisfaite, si Allah le veut, et accordée à celui de ma communauté qui jusqu’à sa mort n’aura rien associé à Allah ». Boukhari et Mouslim

Quelle facilité et quelle miséricorde par la miséricorde de Dieu.

La miséricorde du Prophète ﷺ envers les pécheurs

Un homme était dépendant à l’alcool, il reçu la pénalité plusieurs fois de suite, on l’a maudit à cause de cela. Alors le Prophète ﷺ qui était debout a dit : « Ne le maudissez pas, par Allah, car je sais sur lui qu’il aime Dieu et son Prophète. »

Grâce à de telles paroles, la porte de la repentance est toujours ouverte, on ne doit jamais détester une personne même pécheresse, seulement ses mauvais actes.

Beaucoup de croyants se trompent en faisant des invocations contre les pécheurs. Il faut invoquer Allah pour qu’Il les guide. C’est aussi la preuve que le croyant doit faire des rappels pour aider ses frères à suivre le droit chemin et répandre la bonne parole. Comme Dieu le dit :

« Et rappel car le rappel profite aux croyants » (Coran 51.55)

 

Please follow and like us:
0