La miséricorde du Messager d’Allah ﷺ Partie 1/4

Au nom d’Allah le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux. Louange à Allah Seigneur de l’univers. Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur le Prophète, sa famille et ses compagnons.

Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais-nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances.

Ô Allah, n’est facile que ce que Tu rends facile et si Tu veux Tu rends ce qui est difficile facile. Ô Allah par Ta miséricorde ! Rends les choses faciles pour nous et aidez-nous a accomplir tout ce qui Te plaît, tout ce qui est bon pour nous dans ce monde et dans l’au-delà.

Ô Allah, Nous Te demandons en ce lieu de ne pas laisser un péché sans l’avoir pardonné, ni une détresse sans l’avoir soulagée, ni une maladie sans l’avoir guérie, ni un mort sans lui avoir pardonné, ni une dette sans l’avoir éliminée, nous Te demandons de guider ceux qui se sont égarés, de vaincre nos ennemis, d’accepter notre repentir, de ne laisser aucun chercheur de vérité ignorant, de donner la victoire à ceux qui luttent pour toi, de faire de nos fils de bons croyants, de cacher nos défauts, de nous clarifier la vérité.

 

Que la paix soit sur vous ainsi que la miséricorde de Dieu et ses bénédictions.

Chers frères et sœurs,

Bienvenue dans cette série de leçon sur le Prophète, ﷺ intitulée, l’excellent modèle. Portant uniquement sur notre modèle, le Prophète Mohammed sur qui nous prions.

Nous suivons ainsi l’ordre de Dieu qui dit :

« En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle (à suivre), pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah de façon abondante. » (Coran 33, 21.)

Le Prophète ﷺ a dit :

« J’ai été envoyé pour parfaire la noblesse du comportement » Bukhari

Il s’agit aujourd’hui de la leçon numéro 16 intitulée : la miséricorde du Messager d’Allah, ﷺ. C’est la leçon la plus importante et nous avons tous besoin de le prendre en exemple sur ce sujet.

L’étude de la biographie du Messager d’Allah, ﷺ, nous permet de constater sa perfection et sa miséricorde. Il a beaucoup d’autres qualités qu’Allah lui a données comme celle de pouvoir dire en peu de mots ce qui a une grande portée.

Et cette qualité de parole est un miracle de Dieu.

Et il ﷺ a ainsi dit à propos de la miséricorde :

« Les miséricordieux, Le miséricordieux leur fait miséricorde. »

Nous allons parler de la miséricorde, de quoi s’agit-il, a-t-elle des limites ? De quoi s’agit-il au niveau du cœur ? L’islam est-elle une religion de miséricorde ?

Est-ce que comme les médias le font croire aux gens l’islam s’est répandue par le sabre, les tueries et les guerres, par le sang ?

Nous allons vous présenter les fruits de cette recherche.

 

La définition en arabe de la miséricorde.

L’origine de ce mot vient de RHM : idée d’endroit dilatable où est déposé la semence qui actualise les possibilités selon un processus d’amour, d’où l’idée de matrice, de miséricorde, d’amour expansif, d’épanouissement, de germination, – rayonner d’amour, avoir pitié, faire miséricorde, avoir de la compassion, être clément.

Il s’agit d’un acte de bonté venant du cœur pour autrui.

Dans le coran Allah dit :

« Ô Muhammad, c’est par une miséricorde de la part de Dieu que tu as été si doux envers eux. Mais si tu avais été rude, au cœur dur, ils t’auraient fui. ». (Coran 3,159)

Le Messager d’Allah, ﷺ, par la miséricorde de Dieu était miséricordieux envers tout le monde : les enfants, les personnes âgées, les femmes, les animaux, ses ennemis, les non croyants, les hypocrites…et cette miséricorde vient de Dieu.

Dans un autre verset, Allah dit :

« Il vous est certes venu un messager choisi parmi vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude envers vous, plein de compassion et de miséricorde envers les croyants. » (Coran 9,128).

Dans ce verset, Allah a fait honneur au Prophète, ﷺ, en le qualifiant de deux caractéristiques qui font parti des Beaux noms d’Allah, à Lui la Gloire et les louanges, qui sont le Compatissant et le Miséricordieux.

Un autre verset qui rempli notre cœur de lumière et enchante la terre :

« Nous ne t’avons envoyé que comme Miséricorde pour l’humanité ». (Coran 21, 107).

Enfin, un hadith du Prophète, ﷺ, rapporte qu’il a dit :

« Je ne suis qu’une miséricorde offerte ».

Le Prophète, ﷺ, est donc un cadeau de Dieu à l’humanité, une miséricorde envoyée de Sa part aux hommes et que le Prophète ﷺ incarne par son bon caractère.

Au contraire, le cœur dur, est la marque d’un mauvais caractère. Un manque d’humanité, ne dit-on pas avoir un cœur de pierre en parlant de ceux qui sont insensibles, et Dieu dit justement dans le coran :

« Le moment n’est-il pas venu pour ceux qui ont cru, que leurs cœurs s’humilient à l’évocation de Dieu et devant ce qui est descendu de la vérité [le Coran] ? Et de ne point être pareils à ceux qui ont reçu le Livre avant eux. Ceux-ci trouvèrent le temps assez long et leurs cœurs s’endurcirent, et beaucoup d’entre eux sont pervers. » (Coran 57, 16)

Ils ne sont pas miséricordieux, leur cœur est dur.

Aussi :

« Puis, et en dépit de tout cela, vos cœurs se sont endurcis ; ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore ; car il y a des pierres d’où jaillissent les ruisseaux, d’autres se fendent pour qu’en surgisse l’eau, d’autres s’affaissent par crainte d’Allah. Et Allah n’est certainement jamais inattentif à ce que vous faites. » (Coran 2, 74)

Le Prophète ﷺ était miséricordieux avec tous les gens, les pauvres, les faibles, même les animaux. D’après Tirmidhi et Darimi et Al-Hakim, et Ali Ibn Abi Talib (R.A) a dit :
« J’avais l’habitude d’accompagner le Prophète  ﷺ  partout où il allait à la Mecque. Un jour, nous partîmes dans l’une des régions de la Mecque et chaque fois que nous passions près d’un arbre ou d’un rocher, ils saluaient le Prophète disant : “Que le salut soit sur toi, Prophète de Dieu.” »

Les médias inventent pourtant des calomnies contre l’islam et son Prophète ﷺ, en prétendant que l’islam est une religion difficile, où on coupe la main, on fouette, on lapide, on verse le sang, une religion répandue par l’épée, avec des guerres comme Badr et Ohod, dépeignant l’islam comme quelque chose d’abominable.

A la fin de la leçon, vous connaitrez des chiffres étonnants qui vous prouverons s’il le fallait, que l’islam est vraiment une religion de miséricorde envoyée à tous les hommes depuis la venue du Prophète ﷺ jusqu’à aujourd’hui.

 

Miséricordieux envers qui ?

En tout cas, l’être humain a tendance à se considérer compatissant, et croit qu’il est miséricordieux envers ses enfants, son époux ou son épouse, ses parents, ses voisins, les frères musulmans de son clan…

Mais, le Prophète, ﷺ, a dit dans un hadith (une de ses paroles) rapporté par Abi Moussa Al Achari : « Vous ne serez croyants que quand vous ferez miséricorde. » (Autrement dit votre foi ne se complète que lorsque vous serez miséricordieux entre vous.) Ils ont alors répondu : « Ô Messager d’Allah, Nous sommes tous miséricordieux. » Alors il a dit : « La miséricorde ne se limite aux amis. Mais elle s’applique à tous les gens.»

Il faut donc être miséricordieux envers le non croyant en espérant sa conversion, envers le pécheur car on espère son repentir. Il faut être bon avec les faibles, les pauvres.

Au 21 eme siècle, on se considère civilisé, mais il y a toujours des gens qui meurent de froid dans la rue. Quand il pleut ne s’attriste-t-on pas de ne pas pouvoir mettre le chat de la rue à l’abri ? Alors que dire de ces gens qu’on laisse mourir de froid de nos jours ? Et même celui qui n’est pas croyant, est-ce qu’humainement, il ne se sent pas coupable quand il apprend cela. Omar ben Abdel Aziz demandait qu’on jette des graines pour les oiseaux sur le haut des montagnes (pour ne pas qu’ils aillent chercher à manger ailleurs et) qu’on dise qu’ils viennent de chez les musulmans (, ils affament les oiseaux).

Donc les croyants doivent prendre garde, car une famille de réfugiés est morte de froid dans un pays où il y a des musulmans. Où est passée cette miséricorde dont parlait le Prophète ﷺ? Et comment l’injuste va-t-il être jugé par Dieu au jour du jugement ?

Le Messager d’Allah ﷺ est donc notre modèle parfait à suivre : meilleur, miséricordieux, beau… L’imam Bajouri dans Charh al Mawahib a dit que les savants ont dit qu’à la foi complète du croyant est relié la croyance que le seul être humain qui possède toutes les qualités possibles de perfection de la nature humaine sont rassemblées dans le Prophète ﷺ (il possède la perfection de caractère, de piété, tout cela en un seul être humain) cependant les gens n’ont pas vraiment vue sa perfection (par la miséricorde d’Allah).

Car elle les aurait éblouis. (La lumière du soleil que notre œil ne peut supporter n’est en fait pas aussi intense que la lumière du Messager ﷺ.) Aussi Allah a fait miséricorde à ceux qui ont vu le Prophète ﷺ dans toute sa splendeur et son charisme.

 

 

Histoire de la rédaction et de la conservation des Hadîths.

Un document très intéressant sur l’effort des compagnons dans la préservation des Hadîths.

Depuis la mort du Prophète jusqu’à la fin du premier siècle de l’hégire : constitution de recueils de Hadîths ayant pour objectif premier l’utilisation personnelle …*

Synthèse des manuscrits du SAHIFAH HAMMAM IBN MUNABBIH par Mohammad Hamidullah: cliquer sur le lien pour lire le livre.

sahifa

* : l’article : https://www.maison-islam.com/articles/?p=236

Mon hijab, réflexions de femmes musulmanes.

Mon chemin vers la liberté

par Sumayyah Joan

d’après la brochure du site islamic-message.net, CIMS, Egypte.

Il y a trois ans , je me tenais devant deux soeurs musulmanes et déclarait ouvertement ma croyance en dieu (Allah) et son Messager, paix soit sur lui…En sortant de l’obscurité de la mécréante vers la lumière de l’islam, c’est drôle de trouver une telle liberté dans la chose même qui m’empêchait d’accepter l’Islam – le hijab. 

Même si je reçois un grand nombre de regards étranges, remarques et commentaires, ce voile m’honore, me protège, et me rend heureuse.

Le mot hijab vient du mot arabe “hajaba” signifiant cacher à la vue ou dissimuler. Les femmes qui ne révèlent pas leur beauté dans cette société et ne s’adonnent pas à ce système oppressif, sont considérées comme invisibles, sans sexualité et arriérées. Parce que je suis souvent confondue avec une nonne, ou une terroriste, je trouve que les réactions au hijab sont une vraie épreuve pour les femmes musulmanes.

Mais en réalité le hijab est facile!

En nous demandant de porter le hijab, Allah a donné aux femmes musulmanes ce qu’elles peuvent supporter d’injonctions et des obligations. Car Allah dit :

“Nous n’imposons à une personne que selon sa capacité. Et auprès de Nous existe un Livre qui dit la vérité, et ils ne seront pas lésés…” coran 23,62

Malheureusement, Satan et ses cohortes appellent la femme musulmane à s’asservir à la création, et d’oublier la servitude à son Créateur. La chasteté, la modestie et la piété sont trompeusement désignées comme une entrave à la liberté individuelle.

Dieu avertit les croyants qu’ils ne doivent pas laisser Satan les tromper, comme il avait trompé leurs parents, Adam et Eve. Sous les apparences de la mode, la culture et le modernisme, Satan a réussi à mener la femme musulmane – et toutes les femmes – vers l’impudeur.

Depuis l’apogée du mouvement féministe, il y a eu une quantité croissante de contrôles placés sur la tenue vestimentaire et le statut des femmes musulmanes.

Selon ces femmes libérées, le hijab ne couvre pas seulement la tête, mais couvre aussi l’esprit, la volonté et l’intellect. Ils disent que notre code vestimentaire est vieux-jeu et oppressif, empêche aux êtres humains d’être productifs. Ils parlent dans l’ignorance, quand ils disent que notre hijab fait partie de ces temps modernes, alors qu”en raison de la diminution constante des valeurs morales dans le monde aujourd’hui, les circonstances rendent le hijab encore plus nécessaire.

Depuis l’aube de la civilisation, robes fluides et foulards ont toujours été associés à la “piété” ou à la “conscience de Dieu”. Même la représentation picturale chrétienne des prophètes antérieurs et leurs femmes montrant les vêtements familiers ordonnés pour les hommes et les femmes musulmanes (par exemple, Marie). Cette tradition de modestie se retrouve dans le coran (7, 26) où Allah dit :

“Ô enfants d’Adam! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher votre nudité, ainsi que des parures. -Et le vêtement de la piété voilà qui est le meilleur – c’est un des signes  (de la puissance) d’Allah. Afin qu’ils se rappellent. “

Allah a ordonné à la femme musulmane le hijab pour la protéger de tout mal.

Il connait sa création, et Il sait que lorsque les femmes s’exhibent, avec des vêtements impudiques, corps parfumé et maquillent leurs visages, cela augmentera déviance sexuelle de la société globale. Beaucoup de ceux qui sont égarés cependant, voudraient nous faire croire que le hijab est une prison portative qui restreint nos esprits, les vies et les coeurs. Il n’en n’est rien, et afin de ne pas être victime de ces sarcasmes, nous devons commencer à comprendre que le hijab est une véritable source de libération de dignité et de protection.

Ce que le hijab est…

  • Un acte d’obéissance au Créateur
  • Un acte d’honneur et de dignité
  • Un acte de croyance et de foi
  • Un acte de modestie
  • Un acte de pureté
  • Un acte de pudeur
  • Un acte de piété
  • Un bouclier

Ce que le hijab n’est pas…

x Il n’est pas quelque chose de nouveau. Les femmes musulmanes suivent l’exemple des femmes vertueuses, dans le passé, comme Marie, la mère de Jésus.

x Il n’est pas un symbole d’oppression.

x Il n’est pas ordonné dans les lieux publics où il y seulement des femmes et les proches parents de sexe masculin.

x Il n’est pas un acte de déviance, confrontation ou de protestation contre les non-musulmans.

x Il n’est pas une prison portative.

Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumône, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices: Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense. Coran 33, 35