Tag Archives: coran

Le Qur’âne est un miracle d’Allah.

En vérité, le livre d’Allah contient les nouvelles de ceux qui vous ont précédés, l’annonce de ce qu’il y aura après vous et le jugement de ce qui se passe entre vous. C’est la sentence irrévocable et non une plaisanterie. Celui qui l’abandonne par orgueil est brisé par Allah. C’est la corde solide d’Allah, Sa lumière éclatante, le rappel sage, la voie droite. Celui qui s’y attache ne peut pas être détourné par les passions. Il ne se confond pas aux paroles des hommes et les points de vue ne comptent pas en sa présence. Les savants ne s’en lassent jamais; les pieux n’en ont jamais assez. Il ne s’use pas face aux nombreux rejets; ses merveilles ne finissent pas et ses leçons sont inépuisables.

Le Qur’ân est un miracle en tout point. Parmi ses miracles: Son niveau littéraire, ses prédictions et connaissances sur l’invisible, la perfection de ses lois, la douceur de ses versets peut importe leur répétition, son haut niveau de méditation et ses vérités scientifiques.

Le Qur’ân est le miracle du prophète Mouhammad qui a dit à ce propos:

“Tout prophète avait été doté de miracles qui, par leur réalisation, amenaient les gens à adhérer à la foi. Quant à moi, ce qui m’a été accordé (comme miracle) n’est autre que le livre que Dieu m’a révélé. Ainsi, espère-je être le prophète qui aura le plus d’adeptes d’entre tous au jour de la résurrection.”

Al-Bukhâri et Mouslim.

L’ambassadeur et Messager entre le prophète et Dieu est l’ange Gabriel et Dieu dit :

“192. Ce (Qur’âne) ci, c’est le Seigneur de l’univers qui l’a fait descendre,

193. et l’Esprit fidèle est descendu avec cela

194. sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs,

195. en une langue arabe très claire.

196. Et ceci était déjà mentionné dans les écrits des anciens (envoyés).”

Et Dieu dit :

“22. Votre compagnon (Mohammad) n’est nullement fou;

23. il l’a effectivement vu (Gabriel), au clair horizon

24. et il ne garde pas avarement pour lui-même ce qui lui a été révélé.”

Le Qur’ân est descendu dans la langue des gens de Qouraysh, l’élite des arabes, et pourtant son langage est unique, une éloquence appelée “balagha” en arabe. Ce qui a étonné les arabes qui étaient les rois de l’éloquence et les cavaliers du talent oratoire. Le Qur’ân a un style unique, une luminosité, une profondeur linguistique que nous ne sommes cependant pas en mesure d’apprécier de nos jours en tout cas, pas à son réel niveau, et pas comme les arabes du temps du prophète l’ont ressenti, car ils étaient bien meilleurs que nous dans ce domaine. Celui qui a étudié la langue arabe et ses arts en profondeur pourra comprendre et évaluer pourquoi l’éloquence du Qur’ân est au dessus de la parole humaine et pourquoi nul n’est capable d’une telle parole à part le Créateur des forces et du destin.

Le Qur’ân contient des vérités sur le monde invisible ou “ghrayb” en arabe. C’est le cas à propos des récits sur les prophètes et les peuples passées, mais aussi lors des jours du prophète, quand Dieu descendait dans les versets des vérités sur les hypocrites et les dénégateurs. Mais le saint Qur’ân contient aussi des vérités sur le futur comme la victoire des “rum” sur les perses après leur défaite.

Sourate al rum :

“1. Alif, Lam, Mim .

2. Les Romains ont été vaincus,

3. dans le pays voisins , et après leur défaite ils seront les vainqueurs,

4. dans quelques années . A Allah appartient le commandement, au début et à la fin, et ce jour-là les Croyants se réjouiront.”

De même à propos de la victoire de Badr au verset 45 de la sourate al qamar:

“45. Leur rassemblement sera bientôt mis en déroute, et ils fuiront.”

Enfin, la victoire des croyants, sourate Nur, verset 55:

“Allah a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes oeuvres qu’Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l’a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu’il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M’adorent et ne M’associent rien et celui qui mécroît par la suite, ce sont ceux-là les pervers.”

Le Qur’ân ne contient pas de contradiction et de défauts puisque ses versets se complètent parfaitement et s’expliquent entre eux. Sourate Nissa, verset 82:

“Ne méditent-ils donc pas sur le Qur’âne ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions !”

Le Qur’ân contient des lois en accord avec la logique et la vraie justice, il contient aussi des lois pour réparer l’ âme humaine et introduire la joie dans notre vie. Il contient les lois pour régler les relations entre personnes, entre communautés et entre nations sur les bases du droit, de la justice et de la bienfaisance. sourate Ibrahim 1:

” Alif, Lam, Ra . (Voici) un livre que nous avons fait descendre sur toi, afin que – par la permission de leur Seigneur – tu fasses sortir les gens des ténèbres vers la lumière, sur la voie du Tout Puissant, du Digne de louange,”

Son effet captivant et agréable sur les coeurs des gens constitue un miracle. Que l’on sache ce que le réciteur du Qur’ân dise ou que l’on ne le sache pas, la récitation Qur’ânique empli nos coeurs d’émotion et d’humilité qui font ruisseler nos yeux de larmes tout en étant une source d’apaisement pour nos âmes et un médicament.

Un effet extraordinaire qui ne se limite donc pas à ceux qui connaissent l’arabe. Cela augmente en même temps notre amour pour Dieu et cela nous rapproche de Lui.

A chaque lecture le Qur’ân est une découverte, il nous pousse à la méditation, et l’on peut répéter indéfiniment ses versets sans se sentir lasser contrairement à d’autres textes (chansons, poèmes…) qui finissent par nous ennuyer si on les répète. Les prieurs récitent au moins 17 fois par jour la sourate “al fatiha” et ils ne s’en trouvent jamais lassés, peut importe quel est le verset du Qur’ân que l’on répète , il reste toujours aussi doux à nos oreilles et précieux dans nos coeurs.

Enfin, le Qur’ân contient des miracles scientifiques :

Les savants ont mis des siècles pour aboutir aux conclusions scientifiques actuelles. Les états ont dépensé des milliards dans leur monnaie pour la recherche. Pourtant, ces résultats étaient déjà inscrits dans le Qur’âne,  il y a plus de mille quatre cent ans.

Pourquoi? Allah avait décidé que le Saint Qur’âne serait un miracle scientifique pour les hommes du XX ème siècle. Cette volonté divine est exprimée dans le verset 53 du Chapitre intitulé Al fussilat :

 Nous leur montrerons Nos signes dans l’univers et en eux-mêmes, jusqu’à ce qu’il leur devienne évident que c’est cela le Qur’âne, la Vérité

Ne Suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute chose

Bien que le saint Qur’ân ne soit pas un livre de science, il contient des milliers de versets portant sur divers domaines de la science. Ils concordent parfaitement avec les enseignements de la science actuelle, les précédant de 1400 ans, ils nous font conclure que ce livre ne peut venir que de Dieu. Ces passages prouvent à l’humanité que le Qur’âne est véridique. Un Livre inébranlable révélé au prophète Mohammmed que la paix et la miséricorde d’Allah soient sur lui.

Sourate 97

Sourate de la période mecquoise (5 versets)

97.1. En vérité, Nous avons révélé le Coran dans la nuit de la Destinée.

97.2. Et qui te dira ce qu’est la nuit de la Destinée !

97.3. La nuit de la Destinée vaut plus que mille mois réunis !

97.4. C’est au cours de cette nuit que descendent, avec la permission de leur Seigneur, les anges et l’Esprit saint pour exécuter tout ordre divin.

97.5. Et c’est au cours de cette nuit que règne une paix ineffable jusqu’au lever de l’aurore !

الْقَدْرِ

AL QADRI

.إِنَّا أَنزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ

97.1. Inna anzalnahu fee laylati alqadri

وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ

97.2. Wama adraka ma laylatu alqadri

لَيْلَةُ الْقَدْرِ خَيْرٌ مِّنْ أَلْفِ شَهْرٍ

97.3. Laylatu alqadri khayrun min alfi shahrin

تَنَزَّلُ الْمَلَائِكَةُ وَالرُّوحُ فِيهَا بِإِذْنِ رَبِّهِم مِّن كُلِّ أَمْرٍ

97.4. Tanazzalu almala-ikatu waalrroohu feeha bi-ithni rabbihim min kulli amrin

سَلَامٌ هِيَ حَتَّى مَطْلَعِ الْفَجْرِ

97.5. Salamun hiya hatta matlaAAi alfajri

.إِنَّا أَنزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ

97.1. Inna anzalnahu fee laylati alqadri

وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ

97.2. Wama adraka ma laylatu alqadri

لَيْلَةُ الْقَدْرِ خَيْرٌ مِّنْ أَلْفِ شَهْرٍ

97.3. Laylatu alqadri khayrun min alfi shahrin

« Nous avons révélé le Coran dans la nuit de la Destinée » : Nous avons débuté la descente du Coran sublime. Nous avons fait descendre le Coran de la Tablette Gardée au ciel le plus bas en une seule fois, dans la nuit du Destin et de l’Honneur. Mais la révélation au prophète « sas » s’est faite graduellement pendant 23 ans.

La formulation « « Nous avons révélé » insiste sur le fait que c’est une révélation et pas une invention de Mohammed.

On a donné au mot « Al qadr » plusieurs sens : le Décret, les Décisions, le Destin, la Valeur, le Mérite, la Grandeur…

C’est une nuit importe puisque la descente du coran a changé beaucoup de choses pour l’humanité, le coran a une énorme valeur, c’est pourquoi cette nuit est si grande. C’est aussi dans cette nuit que la révélation a débuté et que le prophète a reçu les 5 premiers versets de la sourate Al-`Alaq.

Le coran est un bienfait qui n’a pas d’égal, même si l’on compte un millier de mois d’histoire.

Mais encore. Que sais-tu, ô Mohammed, de cette nuit ? La nuit des décisions est meilleure que mille mois qui ne renferment pas cette nuit, car les bonnes œuvres qui seront accomplies dans cette nuit auront plus de mérite que celles faites dans les autres mille nuits. (1)

De plus, il ne s’agit pas d’une nuit comme les autres, car c’est une nuit où les destinées sont déterminées. « pour exécuter tout ordre divin » : pour tout décret, pour tout ordre de bien et de Barakah (de l’abondance)

« l’Esprit saint » : L’ange Gabriel que la paix soit sur lui. Les anges et l’Esprit (Jibril) descendent dans cette nuit avec la permission de leur Seigneur et avec toutes les décisions prises par Dieu pour être réalisées l’année suivante.

Elle est paix et salut jusqu’à l’aube. Elle est comme telle à cause des salutations qu’adressent les anges aux croyants et aux croyantes en les rencontrant.

    • D’après  Moujahed, le Messager de Dieu (Que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) parla un jour des fils d’Israël qui avait porté la cuirasse mille mois pour combattre dans la voie de Dieu. Comme ceci étonna les musulmans, Dieu révéla, à la suite, la sourate de la destinée et dit qu’elle est meilleure que mille mois durant lesquels cet israélite avait porté la cuirasse pour la cause de Dieu. (Ibn Hatem et Al Wahidi)