Tag Archives: croyance

L’incapacité des djinns à savoir le futur

Les djinns comme les êtres humains ne savent pas le futur puisque c’est une science détenue seulement par Allah. Les hommes ont pourtant cru pendant longtemps (et encore aujourd’hui) que les djinns étaient capables de savoir l’inconnu. Ils se sont donc adressés à eux pour s’informer sur certains mauvais actes comme les meurtres, les vols…

Allah a cependant démenti cette croyance :

« Puis quand nous décidâmes de sa mort, il n’y eut pour les avertir de sa mort que « la bête de terre » qui rongea sa canne. Puis lorsqu’il s’écroula ; il apparu de toute évidence aux djinns que s’ils savaient vraiment l’inconnu, ils ne seraient pas restés dans le supplice humiliant de la servitude »

Sourate 34, Saba, verset 14

Il existe deux sortes d’inconnu ghaïb :

1. Des inconnus qu’Allah a gardé pour Lui. Dans ce cas, les hommes et les djinns ne peuvent rien en savoir, ni en parler, car cela constituerait un acte défendu.

2. Des inconnus qu’Allah a déjà décidé et qu’Il a annoncé aux anges responsables qui vont les exécuter. A ce propos, le prophète  a dit d’après un Hadith rapporté par Aïsha,  :

« Les anges descendent dans un nuage en s’entretenant d’une affaire qui a déjà été décidée au ciel. Le diable parvient subrepticement à écouter, et après l’avoir entendue, il l’inspire aux devins qui la transmettent aux gens, après l’avoir mêlée à une centaine de mensonges de leur propre invention. »

Al-boukhari

Il s’agit d’informations que les djinns entendent depuis les nuages. Et non plus aux cieux comme c’était le cas avant la prophétie. En effet, avant la révélation, des météores avaient été jetées dans les cieux et les djinns voulaient savoir pourquoi. Quand ils ont trouvé le Prophète entrain de réciter le Quour’aane, ils ont compris que c’est le Quour’aane qu’Allah voulait protéger. Certains djinns crurent alors [1] :

« Nous avons frôlé le ciel et nous l’avons trouvé plein d’une forte garde et de bolides. Nous y prenions place pour écouter. Mais quiconque prête l’oreille maintenant, trouve contre lui un bolide aux aguets »

Sourate 72, al jinn (les djinns), verset 8 et 9

Allah a également dit que ceux qui écoutent les djinns commettent un très grave péché :

« Vous apprendrai-Je sur qui les diables descendent ? Ils descendent sur tout calomniateur, pécheur. Ils tendent l’oreille… Cependant, la plupart d’entre eux sont menteurs. »

Sourate 26, ach-chu’ara (Les poètes), versets 221-223

Pour conclure, ceux qui prétendent connaître le futur (ou avoir des informations des djinns) ne font que mentir, ou transmettre des mensonges. Ils profitent surtout de la naïveté de certaines personnes. Leurs actes sont détestés par Allah. Le Prophète a d’ailleurs dit à ce propos :

« Celui qui consulte un devin sur une affaire et le croit, ses prières ne seront pas acceptées pendant 40 jours. »

Moslim

 [1] Tafsir ibn kathir