Tag Archives: dogme

L’adoration de Dieu en islam

a/Que signifie l’adoration ?

Au sens purement linguistique, cela signifie soumission et l’humilité. Selon la loi islamique, c’est le nom que l’on donne à tout ce qu’Allah aime que l’on fasse en actes et en paroles, visibles et invisibles.

b/L’examen des adorateurs.

Allah a créé plusieurs créatures, les anges fait de lumières, les djinns fait de la flamme d’un feu pur et les hommes d’un extrait de boue malléable. Deux de ces créatures ont un examen à passer, ce sont les hommes et les djinns.

Comme Allah nous le dit à la sourate al moulk, verset 2 :

“Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en oeuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur.”

Et à la sourate de la caverne verset numéro 7

“Nous avons placé ce qu’il y a sur la terre pour l’embellir, afin d’éprouver (les hommes et afin de savoir) qui d’entre eux sont les meilleurs dans leurs actions.”

c/Quelle vision de la mort en islam :

« Le foetus pense que sa vie se limite au ventre de sa mère. S’il raisonnait, pensait et pouvait répondre aux questions, il dirait que sa sortie de ce ventre est vouée à une mort certaine. Si dans le ventre se trouvaient deux jumeaux, que l’un deux naissait avant l’autre, celui qui l’aurait vu descendre et le quitter, penserait qu’il est mort et qu’il est enterré dans les profondeurs. Si le foetus voyait son placenta, qui lui recouvrait le corps Jeté à la poubelle, il penserait qu’il s’agit de son frère et le pleurerait comme la mère qui voit le corps de son fils qu’elle protégeait de la poussière, enfoui dans la terre. Elle ne sait pas que ce corps est comparable à ce placenta, c’est comme une chemise devenue sale puis enlevée, un vêtement usé, devenu inutile. C’est ça la mort, une “nouvelle naissance”, une sortie vers une étape plus longue et plus accueillante que celle de cette vie. Cette vie n’est autre qu’un chemin où nous sommes semblables à un immigré vers l’Arabie. Il choisit bien sa cabine dans le bateau, tient à sa tranquillité et en prend soin, mais, dépensera t’il tout son argent pour renouveler sa literie et sculpter ses murs, pour arriver en Arabie sans un sou ? Ou plutôt dira t’il : je resterai une semaine dans cette pièce. Je me suffirai de peu et j’économiserai mon argent afin de meubler la maison que j’habiterai. » Connaître l’Islam par Cheikh Tantawi.

d/L’adoration est un devoir qui est imposé à chaque personne « responsable ».

Dans cet examen qu’est la vie, Allah demande à ses serviteurs de l’adorer sans rien lui associer.

“Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.”

Sourate zariat, verset 57.

Une personne « responsable » est entre autre pubère et saine d’esprit.

e/L’adoration est le droit naturel de Dieu.

“Car c’est Lui qui a tout créé, c’est Lui le Juge, à Lui la Royauté.”

Sourate al baqarah, verset 22.

Le prophète a dit à Mou’az ben Jabal :

« Est-ce que tu sais ce qu’est le droit d’Allah ?

C’est que tu ne Lui associes rien. »

f/Il y a trois sortes d’adoration :

1. Par le cœur, comme avoir de l’amour, de l’espoir, de la peur, ou compter sur Allah. L’adorer dans l’espoir de son paradis et dans la crainte de sa punition lorsque l’on commet une erreur. Penser à Allah dans tout ces faits et gestes, en s’interrogeant sur leurs caractères licites ou illicites et méditer sur la puissance d’Allah, font, entre autre, partie de l’adoration du cœur.

2. Par la parole, comme lire le Qur’an, faire des invocations dire :

« Allah est grand », « Louange à Allah », « Gloire à Allah »…Et ne pas dire ce qu’Il nous a interdit comme des insultes.

3. Par le Corps, comme la prière, le pèlerinage, l’aumône, le jeûne et la lutte dans son sentier. De même, que de ne pas faire ce qui a été interdit comme l’adultère ou la prise d’alcool.

g/L’étendue de l’adoration.

Il ne s’agit pas seulement d’un ensemble de faits et gestes connus, mais bien de tous les aspects de notre vie : ainsi la politesse et les bonnes manières, font également parti de l’adoration. Aussi, il suffit de formuler l’intention de bien manger pour préserver le corps que Dieu nous a offert, pour accomplir un acte d’adoration.

h/Les bases d’une adoration correcte.

Elles sont au nombre de trois : L’amour, la crainte et l’espoir. Elles doivent se réunir dans l’adoration. Sourate al Maida, verset 54. Voir aussi, sourate al anbiya, verset 90.

« Les croyants sont les plus ardents en l’amour d’Allah. »

Sourate al baqarah, verset 165.

i/Les conditions d’acceptation de l’adoration.

UN. L’acte doit être fait par un croyant, car Allah n’accepte aucun acte de bienfaisance, peut importe sa grandeur, si la personne n’est pas croyante.

« Dis : Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en œuvres ? Ceux dont l’effort, dans la vie présente, s’est égaré, alors qu’ils s’imaginent faire le bien. Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines. Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection. »

Sourate al kahf, versets 103 à 105.

DEUX. L’adoration est seulement pour Allah.

“Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la Salât et d’acquitter la Zakat. Et voilà la religion de droiture.”

Sourate al bayyina, verset 5.

TROIS. L’adoration doit répondre aux préceptes de la tradition prophétique et de la législation islamique.

“Qui est meilleur en religion que celui qui soumet à Allah son être, tout en se conformant à la Loi révélée et suivant la religion d’Abraham, homme de droiture ? ”

Sourate An-nissa, verset 125.

Note : Fadil ben 3ayad a dit à propos du verset : « afin de savoir qui d’entre eux sont les meilleurs dans leurs actions » que « les meilleurs dans leurs actions » sont des actions fidèles et justes. On lui demanda ce que cela signifie et il répondit : « Si l’acte est fidèle, mais injuste, il sera refusé. Si l’acte est infidèle, mais juste, il est aussi refusé. Il doit donc être fidèle et juste. Et, fidèle signifie pour Allah et juste signifie en suivant la tradition du prophète, . »

Les différents types d’association. (chirk)

Dans les articles précédents, nous avons vu ce que signifie croire en un Dieu unique, ainsi que  les bienfaits qui en découlent. Maintenant, nous allons voir tout ce qui ne respecte pas les principes de l’unicité de Dieu. Nous nous intéresserons aux différents types d’association, et à leurs conséquences. En d’autres mots, nous voulons définir si nous sortons de l’islam pour telle parole ou tel comportement et quel est le niveau du péché.

Introduction

Depuis les anciens temps, l’homme s’est égaré du monothéisme qui a été révélé par Dieu et par ses messagers en adorant plusieurs sortes de fausses divinités autres que Dieu.

        Exemples :

  • Le peuple de Noé :

Certains hommes de bien vivaient du temps de Noé : Ouada, Sawa’a, Yaghouth, Ya’ouq et Nasr. Lorsqu’ils sont morts, leur peuple a construit pour eux un lieu de visite. La première génération savait que ce n’était qu’un lieu de visite, ils étaient croyants, mais les générations suivantes prirent ces hommes morts en adoration.

  • Le peuple d’Abraham fabriquait des statues qu’ils adoraient.

  • Les anciens égyptiens adoraient l’ajel, le veau.

  • Les indous adorent la vache.

  • Les gens de Saba adoraient le soleil.

  • Les Sabéens adoraient les étoiles.

  • Les Tatars adoraient le feu.

  • Les anciens arabes les statues et les pierres.

  • Les chrétiens adorent Jésus, sa mère, les prêtres…

Ces différentes sortes d’associations s’appellent chirk en islam et ceux qui les pratiquent sont des mouchrikoun, (associateurs) car l’adoration doit être seulement pour Dieu. Le chirk est donc a l’opposé du monothéisme.

Définition du chirk :

C’est donner un partenaire à Dieu, que ce soit un partenaire physique, ou qualitatif, dans les actes et l’adoration :

-Le partenaire physique est de croire que quelqu’un ou quelque chose est comme Dieu.

-Qualitative est de croire qu’un être humain peut avoir des qualités semblables à celles d’Allah.

-actes: Croire qu’un être peut nous nourrir, nous protéger, avec des qualités comme celles de Dieu.

-Adorer ou vénérer un autre que Dieu.

L’islam a averti contre le chirk et en a rejeté toutes les formes :

1 Adorer les statues

“Voilà [ce qui doit être observé] et quiconque prend en haute considération les limites sacrées d’Allah cela lui sera meilleur auprès de Son Seigneur. Le bétail, sauf ce qu’on vous a cité, vous a été rendu licite. Abstenez-vous de la souillure des idoles et abstenez-vous des paroles mensongères.”

Sourate al hajj, verset 30

“Lorsqu’il dit à son père : “ô mon père, pourquoi adores-tu ce qui n’entend ni ne voit, et ne te profite en rien ?”

Sourate mariam, verset 43

2 Adorer les astres

Adorer le soleil, la lune, une planète.

“Votre Seigneur, c’est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi “istawa” sur le Trône . Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La création et le commandement n’appartiennent qu’à lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l’Univers !”

Sourate al Araf, verset 54

“Parmi Ses merveilles, sont la nuit et le jour, le soleil et la lune : ne vous prosternez ni devant le soleil, ni devant la lune, mais prosternez-vous devant Allah qui les a créés, si c’est Lui que vous adorez .”

Sourate fussilat, verset37

3 Adorer les anges et les djinns

“Et ils ont désigné des associés à Allah : les djinns, alors que c’est Lui qui les a créés. Et ils Lui ont inventé, dans leur ignorance. des fils et des filles, Gloire à Lui ! Il transcende tout ce qui lui attribuent.”

Sourate al anaam, verset 100

“Et un jour Il les rassemblera tous. Puis Il dira aux Anges : “Est-ce vous que ces gens-là adoraient ? ”.

Ils diront : “Gloire à Toi ! Tu es notre Allié en dehors d’eux. Ils adoraient plutôt les djinns, en qui la plupart d’entre eux croyaient.”

Sourate Sabam, verset 40 et 41

4 Adorer des prophètes

Adorer des prophètes comme pour les chrétiens qui croivent que Jésus est le fils de Dieu.

Comme c’est le cas chez les juifs avec le prophète Uzair.

“Les Juifs disent : “Uzayr est fils d’Allah” et les Chrétiens disent : “Le Christ est fils d’Allah”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ?”

Sourate tawba, verset 30

“Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : “En vérité, Allah c’est le Messie, fils de Marie.” Alors que le Messie a dit : “o enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur”. Quiconque associe à Allah (d’autres divinités) Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs !”

Sourate al Maida, verset 72

5 Adoration des prêtres

Adorer des prêtres, car leur adoration peut se faire en les concidérant comme des juges. Ils ne peuvent pas, ils n’ont pas le pouvoir de nous pardonner nos péchés comme dans la confession chrétienne.

“Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent.”

Sourate tawba, verset 31

Dans un Hadith, un chrétien nommé Addiyyou Ben Hatim a dit au prophète qu’ils ne les adorent pas (les prêtres). Alors le prophète, , lui a expliqué que quand les prêtres permettent l’interdit ou interdisent le licite, ils obéissent à leurs prêtres.

C’est ainsi qu’ils les adorent, car si Allah a interdit une chose, en suivant celui qui la permet, ils désobéissent à Dieu et obéissent au prêtre, donc ce n’est plus Dieu qu’ils adorent.

6 L’adoration du taghout

En arabe ce mot vient de toughian qui signifie dépasser la limite.

“Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: “Adorez Allah et écartez-vous du Tagut” . Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés a l’égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos messagers] de menteurs.”

Sourate An-nahl, verset 36

Les pieux prédécesseurs ont donné plusieurs sens au mot taghout :

1.      Pour Omar, c’est le diable..

2.      Pour Jabir ibn A’yan, ce sont les prêtres qui se faisaient visiter par les diables.

3.      Malek a dit que c’est tout ce qui est adoré autre que Dieu

Si tu obéis à quelqu’un qui te dis de désobéir à Dieu, c’est comme si tu l’adorais.

Dieu a invité les gens dans sourate azzumar, verset 17 en leur disant que ceux qui ne font pas cela, seront récompensés:

“Et à ceux qui s’écartent des Tagut pour ne pas les adorer, tandis qu’ils reviennent à Allah, à eux la bonne nouvelle ! Annonce la bonne nouvelle à Mes serviteurs”

De même dans le verset 256 de la sourate al baqarah:

“Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle(taghout) tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient.”

7 L’adoration de ce qu’on aime faire : les désirs. (Al hawa en arabe.)

Nos désirs peuvent nous pousser à désobéir à Allah

“Ne vois-tu pas celui qui a fait de sa passion sa divinité ?

Est-ce à toi d’être un garant pour lui ?”

Sourate furqane, verset 43

“Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et Allah l’égare sciemment et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah ? Ne vous rappelez-vous donc pas ?”

Sourate jathia, verset 23

Le dogme en 6 leçons, 6

Ce qui est entendu

Tableau n 13

Ce que nous avons entendu dans le coran et la sunna, qui font parti de l’invisible et auxquels nous devons croire :
-As sirat, le pont qui se situe sur l’enfer
– La table gardée
– La plume
– Le trône
– La chaise
Ces quatre sont des créations d’Allah.
“Les sept cieux ne sont devant le siège (koursy) que comme un anneau jeté dans une terre déserte. Quand au mérite du trône (‘arch) sur le siège, il est pareil à cette déserte sur cette anneau.”
– La croyance au bassin du prophète
– La croyance au Kawthar, la rivière du paradis
– L’intercession du prophète  auprès de tous pour faire débuter le jugement. Et l’intercession du prophète envers les croyants.
– La croyance à la résurrection, au jugement, à la pesée de nos œuvres, à la remise du livre de nos œuvres.

 Toujours dans la science de ce qui est entendu :

Les signes de l’heure, les petits et les grands :

Tableau n 13

 Les petits signes sont presque tous arrivés : l’augmentation de la richesse chez les arabes avec le retour des rivières et des prés verts dans la péninsule arabe, l’affluence de menteurs, des tueries, la vitesse du temps qui passe, la construction de mosquées exubérantes, la guerre aux juifs, les filles deviennent les maîtresses de leurs mères (elles considèrent leur mère comme leur esclave), la croyance aux menteurs, l’islam connu par tous, l’apparition de femmes pratiquement nues, la pratique de l’usure par les musulmans, la mort subite, le règne des faibles d’esprit, le retour des dirigeants vers l’islam…

Les grands signes qui sont la fumée, l’apparition du Mehdi dont le nom est Mohammed bin Abdillah et qui régnera sept ans jusqu’à l’arrivée de Jésus, la sortie de l’antéchrist d’Ispahan suivie par 70000 juifs et la descente de Jésus, fils de marie qui le tuera en Palestine, la sortie de la bête qui parlera pour dire qui est croyant et qui ne l’est pas, la sortie du peuple de Yajouj et Majouj, qui commettront tout ce qui déplait au Seigneur qui leur enverra ensuite une maladie qui les décimera, trois affaissements de terrain,…

 Pour conclure, les fruits de la foi sont :

Le courage et l’amour du martyr,
Tenir le coup face aux épreuves,
La fierté du croyant,
L’endurance à ne pas tomber dans les péchés,
La générosité du croyant,
Commander le bien et interdire le mal,
Être meilleur que les autres.
Le soulagement des soucis.
La sérénité du cœur et le sentiment de bonheur.
L’embellissement de la foi dans le cœur le rejet de la perversité.

Tableau n 14

Source : cours (avec quelques ajouts, le dogme islamique, acquisition du niveau de base.) du cheikh Amin Al kurdi et “Ceci est l’islam” de Saleh al Cheikh

Tableau n 15

Quelques livres à lire sur ces sujets :

La sincérité d’Al Aawaicha
Les fondements de la foi islamique d’Al outhaimine
Le jour de la rétribution de Mohammed Ismael
Les signes précurseurs de l’heure d’ O. H. Al Cheikh
Les préparatifs pour le jour de la résurrection d’ibn hajar Asqalani

Il y a en présentation de l’islam le livre de Tantawi disponible dans la partie ressource ou le livre de Qardawi “l’adoration de Dieu en islam”

Le livre “ceci est l’islam” est disponible sur le site islamhouse.

En arabe vous avez beaucoup de choix :

Les signes de l’Heure :
Al i’zea fi achraf assé’a de Youssouf naba’ni

La prédestination :
Hal al insan mukhayar aw moussayar d’Al Buti

Le Jour dernier:
Al imane bil ‘awalim al akhira d’Abdullah Siraj addin
Adilla wa barhanin imaniya Abannaka al Maydani
Ou Al wajiza fil aquida

L’impossibilité des prophètes à commettre des péchés :
‘Asmat al anbiya de Fakher Razi
An nubuwat wal anbiya d’As Sabouni

Le Prophète :
Ar rassoul  Sa’ïd Hawa
Mohammad khatam al anbiya Siraj ad dinn
Shiffa du Qadi ‘iyad

مراجع في العقيدة :

كبرى اليقينيات الكونية البوطي
– اصول العقا ئد عبدالله عرواني
– قصة الايمان الجسر
– شرح جوهرة التوحيد الامام البيجوري
– اركان الايمان الفاوجي
– العقيدة الاسلامية الميداني