Tag Archives: Tadjwid

Al Madd Al Far’i

Al madd al Far’i

مد الفرعي

Ce madd a besoin d’une raison extérieure, deux cas :

1/ madd dont la cause est le hamza
2/ madd dont la cause est le sukun

1/ madd dont la cause est le hamza

a) Madd Wajib Mouttassil

Ce madd se repère facilement :

madd + hamza dans un seul mot.

Exemple :

ملآئكة

جآءهم

La prolongation peut varier de 3 à 6, mais pour la faciliter on la tient 4 ou 5 temps.

Le mot wadjib signifie que l’on est obligé d’allongé le son ou madd wadjib plus que le madd tabi’é (المد الطبيعي)

Quant au terme mouttassil, en quelque sorte “collé”, il signifie que le madd et le hamza sont dans un seul et même mot.

b) Madd Ja’iz Mounfassil

Ce madd se repère facilement :

madd + hamza dans deux mots, le madd étant la dernière lettre du premier mot.

Exemple :

حتّىٓ ٳِذا

La prolongation peut varier de 2 à 6, mais pour la faciliter on la tient 4 ou 5 temps.

Contrairement au cas précédant le madd ici est Jahiz ce qui signifie que l’on peut diminuer ou allonger de 2 à 6.

De même, ici le madd est mounfassil donc séparé du hamza, chacun se trouvant dans un mot.

c/ Silat Koubra

Ce cas ressemble au cas du silat soughra que nous avons vu dans les exceptions du madd tabi’é, c’est à dire que nous avons un damir mouttaharik, précédé d’une lettre moutaharika, et suivie d’une lettre mouttahrika sauf que cette lettre est le hamza et qu’elle doit se trouver au début d’un autre mot.

Exemple :

مالَهُ ٲَخَْلَدَ

La prolongation peut varier de 2 à 6, mais pour la faciliter on la tient 4 ou 5 temps.

Je vous remets l’exemple que j’avais proposé la dernière fois afin de repérer le sila soughra dont le cas est en rouge et le sila koubra dont le cas est en vert. Pour vous repérer noter que dans le cas du silat koubrat le damir est suivit d’un petit signe ya sur lequel il y a un madd

Exemple : troisième ligne avant le chiffre vous lisez

wa ma youdillou bihi illal fassiqin(e)

Please follow and like us:
0

Tadjwid

Ilm at tadjwid (science de l’intonation) est une des sciences du coran (Ulum al quran). Le Tilawat ou le Qira’at (la récitation) du coran est gérée par cette science.

Tadjwid – Le mot tadjwid vient du verbe jawwada signifiant rendre meilleur.

Au sens littéral, cela signifie faire des efforts répétitifs dans le but d’atteindre un niveau parfait, autrement dit embellir ou rechercher  la perfection.

Les sujets du tadjwid sont divisés en deux parties :

1.Hourouf (lettres): prononciation des lettres de leur Makhraj, avec leur Siffat  ainsi que les relations entre les lettres et les mots.

2.Waqouf (arrêts/pauses): où et comment marquer une pause ou s’arreter.

Tartil – Le tartil est la méthode de récitation pour le plaisir de Dieu.

Le prophète sas a enseigné aux compagnons ra. le coran de deux manières :

1. Al talaqqi : l’apprenti apprend en écoutant le réciteur ou Qari et en répétant après lui.

2. Al ard : le Qari écoute l’apprenti et le corrige.

Please follow and like us:
0