Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

Deuxième épisode

 

Depuis la révélation jusqu'à l'exode à Habasha

Faits historiques:

Quand le prophète sas a eu quarante ans accompli Gabriel est descendu un jour de lundi 17 ramadan. Il est descendu pour lui révéler le message de l'islam. Et l'imam Al-Bukhâri dans son Sahih nous rapporte de la mère des croyants Aïsha, qu'Allah l'agrée, comment cela s'est passé: elle dit:

"Cela a commencé chez le prophète par des visions qui se réalisaient, puis il a commencé à aimer la solitude, il se dirigeait à khar hira pour adorer Dieu plusieurs nuits de suite, puis il revenait chez Khadija (pour s'approvisionner) jusqu'au jour où il a eu la révélation quand Gibril est venu lui dire : "lis"

(le prophète lui a dit)- Qu'est-ce que je lis? Alors Gibril l'a serré, puis l'a lâché et il a fait cela trois fois, puis il lui a révélé les versets 1 à 5 de la sourate L'adhérence :

" Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,

  qui a créé l'homme d'une adhérence.

  Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble,

  qui a enseigné par la plume [le calame],

  a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas."

Alors il est retourné chez Khadija tremblant et il a dit "zamilouni" c'est à dire "couvrez-moi". Quand Il se tranquillisa, il raconta à Khadija ce qui s'était passé et il lui a dit :"J'ai eu peur pour ma vie".

Alors elle a dit :" Non par Dieu, Il ne te laissera pas tomber, (Dieu est avec toi, tu n'as pas à avoir peur, car) tu ne coupes pas les liens de parenté, tu aides les faibles, tu secours les pauvres, tu es hospitalier, et tu aides les gens dans leur malheur."

Elle l'a emmené chez son cousin Waraqah ben Naffal. C'était un viel homme chrétien. Il écrivait en hébreux et copiait la bible. Il était devenu vieux et aveugle. Elle lui a demandé : "écoute ton neveu."

Alors Waraqa a demandé au prophète ce qu'il a vu et le prophète lui a raconté et Waraqa lui a dit: "c'est le "namouss" ou messager appelé Gibril qui était descendu sur Moussa. J'aurai bien aimé être jeune, fort et vivant (pour t'aider) quand ton peuple te fera sortir de chez toi.

"Vont-ils me faire sortir de chez moi?" (demanda le prophète)

Il dit :"Oui." "Il n'y a pas un homme qui soit venu avec ce que tu apportes sans qu'il ne se fasse des ennemis. Et si je suis encore en vie ce jour là, je serai de ton côté et je t'aiderai." Mais Waraqa mourrut. Et la révélation ralentit.

La première personne à croire fut Khadija, le cousin du prophète Ali agé de 10 ans, Zaid ben Haritha, et Abû Bakr. Et parmi les esclaves Bilal ben Rabah al Habachi.

Le prophète à prié avec Khadija le soir du lundi et les prières était à cet époque d'après un avis des savants de deux raka le matin et deux raka le soir.

Puis les révélations se sont arrêtés pour trois ans et six mois. Et c'était dur pour le prophète qui attendait Gibril qui ne venait pas. Certaines biographies rapportent que le prophète était tellement triste à cause de l'arrêt de la révélation qu'il voulait se suicider du haut de la montagne où est située khar hira, mais c'est faux, en fait le prophète attendait et cherchait Gibril à l'horizon et quelques gens qui l'avaient vu du bas de la montagne crurent qu'il voulait se suicider, mais ce n'est pas le cas.

Après quelques temps, la révélation a recommencé comme le dit Al-Bukhâri qui a rapporté de Jâbir Ibn `Abdillâh al Ansari que le prophète a dit: "Tandis que je marchais, j'ai entendu une voix des cieux et j'ai vu l'ange que j'ai vu dans la caverne assis sur une chaise entre le ciel et la terre alors j'ai eu peur, je suis retourné chez moi; j'ai dit "couvrez moi" et Dieu a descendu les cinq premiers versets de la sourate L'enveloppé:

"1. ô ! , toi , l'enveloppé [dans tes vêtements] !

 2. Lève-toi [pour prier], toute la nuit, excepté une petite partie;

 3. Sa moitié, ou un peu moins;

 4. ou un peu plus. Et récite le Coran, lentement et clairement.

 5. Nous allons te révéler des paroles lourdes (très importantes)."

Et à partir de là, la révélation est devenue constante.

Après cela le prophète a commencé son appel vers l'islam. C'était un appel ciblé vers les gens raisonnables pendant 3 ans. Pendant cette période, plusieurs hommes et femmes de piété embrassèrent donc l'islam.

Dieu a ordonné au prophète, sas, alors que les musulmans étaient une trentaine de faire son appel à tout le monde par ce verset :"Expose donc clairement ce qu'on t'a commandé et détourne-toi des polythéistes." Le pélerinage, verset 94.

La période de maltraitance a commencé pour les croyants, car les non croyants étaient fâchés pour leurs dieux parce que le prophète leur avait emmené une nouvelle religion avec un seul dieu, c'est Lui Allah, les regards ne peuvent L'atteindre, tandis qu'Il voit tout et c'est Lui le Doux, le Parfaitement Connaisseur.

Pendant cette période le prophète rencontrait les croyants en secret dans la maison d'al arqam qui était devenu musulman. Le prophète leur apprenait les versets qui lui avait été révélés ainsi que les principes de la "sharia" au fur et à mesure.

Quand le prophète a été ordonné de rendre l'appel manifeste, il s'est mis à Safa à la Mecque, il a appelé chaque famille de la Mecque par son nom leur demandant de délaisser l'adoration des statues et d'embrasser l'islam, il a dit  :

"Me croiriez-vous si je vous disais qu'il y a dans la vallée , des cavaliers prêts à vous attaquer?" "Oui" dirent-ils, "Nous ne savons de toi que la sincérité". Le prophète reprit : "Alors sachez que je viens vous avertir contre un dur châtiment " Abou Lahab lui répondit :

"Que tu périsses le reste du jour ! Est-ce pour cela que tu nous réunis?"

Alors Allah fit descendre ce verset: " Que périssent les deux mains d'Abu-Lahab et que lui-même périsse."

La sourate les fibres.

Les Qouraishs ont voulu tuer le prophète, mais son oncle Abu Talib l'a protégé et c'est refusé de leur livrer le prophète. Mais ensuite Abou Talib sous la pression demanda au prophète d'agir plus doucement. Alors le prophète cru que son oncle le laissait tomber, il lui dit :

"O oncle ! Par Allah ! Même si ils m'offraient le soleil et la lune pour me faire renoncer à cette affaire, je n'y renoncerai pas avant qu'Allah ne la fasse triompher ou que j'y perde la vie." Il pleura et se leva. Abou Talib appela le prophète et ce dernier revint vers son oncle qui lui dit:

"Par Allah, jamais ils ne t'atteindront malgré leur force numérique, jusqu'au jour où, n'étant plus, je disparaîtrai sous la terre. Parle ! Clame tout haut ton message, rien ne freinera ta démarche. Réjouis toi et persiste, car des yeux te surveillent."

Après cela, les gens de Quouraysh agressèrent le prophète, certains mirent les restes d'un chameau égorgé sur son dos alors qu'il priait et c'est Fatima sa fille qui retira les saletés de son dos . Abou Jahl essaya de marcher sur le cou du prophète quand il était en prière, mais Dieu le protégea et Abou Jahl vu des flammes et des êtres ailés qui l'empêchèrent d'approcher du prophète. Mais, beaucoup moururent de la torture. Et le premier martyr est une femme nommée Soumaya.

Quand les Qourayschs virent que les musulmans étaient accrochés à leur religion, ils essayèrent de proposer de l'argent et le commandement au messager en échange de l'abandon de la nouvelle religion, mais le prophète refusa.

La persécution devint si violente que les premiers musulmans furent contraint d'immigrer. Le prophète savait que le roi d'Abbyssinie était un roi juste auprès de qui les musulmans ne risqueraient rien alors ils leur demandèrent d'émigrer là bas. Ils étaient douze hommes et quatre femmes.

Ils sont revenus quand Omar a embrassé l'islam, puis ils sont repartis 83 hommes et 11 femmes.

Les chefs de qourayschs imposèrent ensuite un embargo total en signant un pacte contre les musulmans pendant deux ou trois ans, puis ils y eu un désaccord entre les signataires du pacte et au bout de trois ans le pacte d'agression fut rompu. La feuille du pacte contenant les injustices avait d'ailleurs été mangée par les termites sauf la partie comportant le nom d'Allah.

Leçon

De ce qui a été dit dans le deuxième épisode, on peut tirer les leçons suivantes:

1. Quand Dieu choisit un prophète et le guide pour la révélation, il l'éloigne des mauvais actes de sa communauté, c'est pourquoi le prophète s'isolait à Khar Hira. La solitude permet aussi de réfléchir au sens de la vie et à la création et à son but.

2. Le prophète ne cherchait pas cela, mais c'est la volonté de Dieu qui l'a élu et l'a fait aller à Khar Hira pour le préparer au message. Et si le prophète cherchait à être prophète, il n'aurait pas eu peur quand Gibril est venu le voir.

3. Le message étant donné qu'il va changer les croyances existantes, doit d'abord viser ses proches les plus forts et ses plus fidèles amis.

4. Le message du prophète est pour tout l'univers et pas seulement pour son peuple comme certains le croient, et une grande partie de son peuple l'a refusé.

5. L'endurance des croyants face à tout ce qu'ils ont subit de torture et de maltraitance n'est que preuve sur leur vrai foi et de leur fidélité à leur croyance. Puisque la torture n'est rien pour eux face à la paix intérieure. Ce qui gouverne chez les croyants, c'est l'âme et pas le corps. Ils s'occupent de ce que veut leur âme et ils supportent le mal de leur corps. Et c'est comme cela que le message peut gagner du terrain.

6. Les propos du prophète à son oncle montrent qu' il ne cherche ni argent, ni gouvernement, mais prouve qu'il veut sauver les gens de leur non croyance. Et le prophète est endurant face aux tentations durant son message comme son refus de l'offre d'argent et de pouvoir des Qourayschs. Après tout, c'est la satisfaction de Dieu qu'on cherche et le paradis est plus cher que tout ce qu'il y a sur terre. La vie sur terre est une prison pour le croyant. Et si une personne compare les misères effroyables des gens de l'enfer à l'éternité de bonheur au paradis où les croyants auront tout ce qu'ils voudront, si elle compare la vie sur terre d'une centaine années au maximum et la vie éternelle du paradis, si elle réfléchit et compare avec les yeux de la foi et de la vérité, elle ne pourra pas trouver meilleure place et plus grand désir ni avoir plus grande hâte que de faire parti des gens du paradis et de trouver la terre telle une prison.

7. Le prophète doit se réunir avec ses compagnons et ceux qui le soutiennent régulièrement pour fortifier leur croyance et pour leur apprendre les moyens de propager l'islam. On voit ici l'importance de la transmission de la science et de l'acquisition des connaissances religieuses. On remarque aussi que l'islam n'est pas une religion individualiste où chacun reste dans son coin, non l'islam nous impose de nous rassembler, maintenir les liens de parenté, visiter les malades, ne pas être fâché de son frère plus que trois jours et d'ailleurs tous les vendredi les musulmans doivent absolument se réunir à la mosquée. Ils doivent se rencontrer parce que c'est une religion de partage, de fraternité et d'amour. Et un croyant ne peut pas goûter à la perfection de la foi si son coeur se tient loin de ses coreligionnaires. Et si on observe le culte islamique, on voit que les actes sont plus récompensés si ils sont faits en groupe comme la prière en groupe multipliée par 27 fois par rapport à celle fait seule, et si on regarde le pèlerinage, on remarque que c'est là que se trouve le meilleur jour de l'année, là où Allah pardonne tous nos péchés commis depuis des années, c'est le jour de Arafat. C'est un jour extraordinaire, puisque le diable qui a passé des années et des années à essayer de nous faire pécher, en ce jour Dieu nous pardonne tout! C'est d'ailleurs le jour le plus insupportable pour le diable, mais c'est aussi un jour où les musulmans sont soumis et réunis par la même foi, à la recherche de la miséricorde d'Allah. Gloire à Dieu le grand accueillant au repentir.

8. Et si le prophète a peur pour ses compagnons, il les fait partir la nuit en secret pour ne pas être piégés et tués par les non croyants.

9. Le messager doit trouver un refuge si il sent que ses compagnons sont en danger. Cela ne contredit pas le fait que les croyants doivent être endurants, mais si ils sont peu et exterminés le message sera perdu.

10. L'ordre du prophète à ses compagnons d'immigrer à Habacha est une preuve que la relation entre croyants est différente et plus fort que la relation qui unit les non croyants entre eux puisque la loi divine les rapproches dans leurs buts. Ceci fait de leur relation, une relation plus forte que tout autre.

11. Les non croyants ne sont pas faciles à convaincre. Et à chaque fois qu'ils perdent un moyen, ils en cherchent un autre pour se mettre contre les croyants et cela jusqu'à ce que la vérité gagne.

print