Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

Hadith 4 : La Permission

 


Kaladah ibn Hanbal a rapporté que Safwan ibn Ummayyah l’a envoyé chez le prophète avec du lait et des concombres lorsque le prophète était resté dans la partie supérieure de la vallée de la Mecque. Il dit :

"Je me rendis une fois auprès du Prophète et m'introduisis chez lui sans demander la permission, ni saluer. Le Prophète me dit: "Retourne et dis: "Paix et salut à vous! Puis-je entrer?".

Hadith recueilli par Abu Dawud et Tirmidhi

Narrateur de ce Hadith

Kaladah était de la tribu d’Aslam et il a accepté l’islam après la conquête de la Mecque et la bataille de Hunayn. C’était un des Sahaba et il comptait parmi ceux qui enseignaient la Sunnah aux nouveaux convertis après la mort du prophète.

Collecteur de ce Hadith

Pour la biographie Abu Dawud voir Hadith 3

At Tirmidhi s’appelait en fait Muhammed ibn Issa Ibn Saurah et il est né à Tirmidh qui s’appelle de nos jours Termez, une ville située au sud de l’Ouzbékistan, à la frontière nord de l’Afghanistan. Il a appris les Hadith avec Boukhari et Abu Dawud  de même qu’avec leurs professeurs.

At Tirmidhi a composé un livre de Hadith contenant 4000 narrations qu’il a appelé Al Jami’, mais il fut connu plus tard sous le nom de Sunan At tirmidhi. At Tirmidhi a beaucoup contribué à la science qui analyse les Hadith et a écrit un livre intitulé Al ‘ilal après être devenu aveugle. Il est mort en 267  H/ 881, que Dieu lui fasse miséricorde.

Sens général de ce Hadith

Ce récit se déroule lorsque le frère de Kaladah, Safwan Ibn Umayyah l’a envoyé au prophète avec du lait et des légumes. Comme Kaladah s’était nouvellement converti et devait être formé, le prophète lui enseigna les bonnes manières concernant les visites.
La méthode générale a déjà été décrite dans le Qur’an, Allah dit :

« Ô vous qui croyez ! N'entrez pas dans des maisons autres que les vôtres avant de demander la permission [d'une façon délicate] et de saluer leurs habitants. Cela est meilleur pour vous. Peut-être vous souvenez-vous. »
Sourate Al Nour, 24, verset 27

Ce Hadith nous montre comment le prophète a mis le verset à exécution. La raison pour laquelle le salut est nécessaire, est qu’il permet d’éviter de surprendre son hôte dans un état, ou une apparence, dans laquelle il n’aime pas être aperçu. C’est aussi pour éviter de voir les femmes de la maison dans leur intimité.

Pour prévenir les regards accidentels, quand la porte de la maison est ouverte, le prophète nous a donné d’autres conseils, pour que nous sachions comment nous tenir devant la porte :
Il ne faut pas faire face à la porte, mais il faut se mettre sur l’un des deux côtés, car chercher la permission d’entrer empêche le regard interdit.
En effet, il est possible qu’un enfant ou le père de famille ouvre la porte sans faire attention à la situation des autres membres de la famille.
Le prophète a mis en garde ceux qui jettent des coups d’œil furtifs dans les maisons des gens.

Il a également désapprouvé le fait de ne pas s’identifier correctement comme de répondre « moi » à la question « qui est là ?»

Allah nous a donné également des instructions quand il s'agit des habitants d’une même maison :

 « ô vous qui avez cru ! Que les esclaves que vous possédez vous demandent permission avant d'entrer, ainsi que ceux des vôtres qui n'ont pas encore atteint la puberté, à trois moments : avant la Salat de l'aube, à midi quand vous enlevez vos vêtements, ainsi qu'après la Salat de la nuit; trois occasions de vous dévêtir. En dehors de ces moments, nul reproche ni à vous ni à eux d'aller et venir, les uns chez les autres. C'est ainsi qu'Allah vous expose clairement Ses versets, et Allah est Omniscient et Sage. »
Sourate an Nour, 24, verset 58

Ainsi même parmi les personnes vivant sous le même toit, il y a l'obligation de demander la permission avant d’entrer à certains moments de la journée notamment quand les gens se changent.

Le prophète a dit de demander au maximum trois fois la permission d’entrer, sinon de ne pas insister.

Le Hadith de ce chapitre montre que l’islam a pris soin des plus petits détails afin qu’il y ait un système de conduite complet pour toutes les occasions de la vie.

Si des instructions n’avaient pas été données sur ce point un visiteur pourrait facilement offenser son hôte en le surprenant déshabillé, ou constater du désordre dans sa maison, ou sonner pendant un long moment incommodant les gens.

Leçons

1) Les musulmans sont obligés de donner le salut et de chercher la permission avant d’entrer les maisons des autres
2) Les nouveaux musulmans doivent être instruits sur ce qu’ils ignorent
3) Le système de salut couvre tous les domaines de la vie et protège les gens afin qu’ils ne s’offensent pas accidentellement

Questions

1)a) Quel est le nom d’At Tirmidhi et explique l’origine de ce surnom.
b) Qui étaient ses deux professeurs principaux ?
c) Qu’est-ce que Al Ilal ?

2) Pourquoi Kaladah est-il entré dans la maison du prophète sans saluer :
a) Parce qu’il était pressé
b) Pour voir ce qui se passe chez le prophète sans qu’il le sache
c) parce qu’il avait déjà frappé à la porte
d) Kaladah était nouveau en islam et ne savait pas que c’était nécessaire
e) Parce qu’il savait qu’il n’y avait pas de femmes dans la maison

3) Le prophète l’a fait ressortir :
a) pour le punir parce qu’il est entré sans permission
b) pour lui apprendre la bonne manière de sortir
c) parce qu’il était fâché de lui
d) pour qu’il aille chez son frère chercher plus de nourriture
e) pour l’aider et faire en sorte qu’il se rappelle la bonne manière de rentrer dans une maison

4) Quels sont les trois moments de la journée où les enfants doivent frapper à la porte de la chambre de leurs parents ?

5) Cite trois règles pour entrer chez quelqu’un

6) Quels sont les deux mauvais résultats qui peuvent avoir lieu si la bonne manière d’entrer une maison n’est pas suivie ?

7) Quel est l’attitude de l’islam en ce qui concerne le fait de jeter un coup d’œil chez quelqu’un ?

 

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print