Au nom d’Allah le Clément, le MiséricorDieux, Louanges à Allah.

 

Qu'est-ce que le hadith Qudsi ?

Quelques mots pour comprendre :

 

Beaucoup de croyants et même certains étudiants en religion croient lorsque l'on dit : "Ceci est un hadith Qudsi" que cela signifie que ce dernier est forcément sahih or cela n'est pas correct. En effet, combien de hadith Qudsi sont considérés daïf et même carrément forgés (mawdou'), il faut donc les analyser (sanad et autres) de la même manière que les hadiths prophétiques le sont afin de découvrir si un hadith Qudsi est sahih, hassan ou mawdou'.

Il faut avant tout comprendre les différences existants entre les hadiths Qudsi, les hadiths prophétiques et les versets du saint coran:

Littéralement le mot hadith signifie "conversation”, "récit”, "propos".

La différence entre ces trois pour les savants est qu'il est interdit de toucher le coran en état d'impureté rituelle (Junub) contrairement aux hadiths. Lire le coran est un acte d'adoration, chaque lettre lue est récompensée par 10 hassanate. Le coran est touché seulement par les purifiés (petites et grandes ablutions), ses versets sont récités dans la prière, celui qui renie un verset devient mécréant, tout cela contrairement aux hadiths Qudsi et prophétiques. Le coran est une révélation de Dieu à son prophète par l'intermédiaire de l'ange Gabriel contrairement aux hadiths Qudsi qui ne le sont pas obligatoirement.

Malla Ali Al Qari a dit du hadith Qudsi que c'est ce qu'a transmis par le sens le meilleur et le plus intègre des rapporteurs de Dieu(*) tantôt à travers Gabriel, tantôt par révélation directe, ou par une vision, en laissant au prophète la liberté de le formuler à sa manière.

(* : Il s’agit du prophète)

Cela ne signifie pas pour autant que les hadiths nabawi ne soient pas une révélation bien au contraire. Le Messager d'Allah était inspiré et guidé par Dieu dans chacun de ses mots et de ses actions et Dieu a d'ailleurs dit :

"1. Par l'étoile à son déclin !

2. Votre compagnon ne s'est pas égaré et n'a pas été induit en erreur

3. et il ne prononce rien sous l'effet de la passion;

4. ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée."

(Sourate Al-Najm 53:1-4)

Et lorsque l’on demanda à ‘A’isha comment était le prophète , elle répondit :

“Son caractère s’était le coran”

Ainsi, les hadiths nous montre comment mettre en pratique les principes établis dans le Qur’ān, du plus élémentaire acte d’adoration au plus éminent. Par exemple, dans le saint coran Allah a commandé la prière et l’aumône :  (2:43, 2:83, 2:110, 4:77, 24:56, 73:20)
Nous comprenons de cela que nous devons prier et donner l’aumône aux pauvres. Cependant pour connaître les détails de la prière, son temps, la manière de l'accomplir, pour qui elle est obligatoire, etc., nous devons nous tourner vers les hadiths. De même, une description du montant à donner au pauvre, à qui il doit être donné dans les détails etc., tout cela se trouve dans les hadiths.

Pour résumer les hadiths prophétiques sont nécessaires pour comprendre le Qur’an. Pour chaque évènement de sa vie, Allah a révélé dans le cœur du prophète quoi dire et quoi faire. Le Qur’an et les hadiths dérivent de la révélation et sont des sources indissociables pour comprendre et  appliquer le message divin de l’islam.

Exemple de hadith Qudsi :

Selon l'Imam Ali:

«Le Prophète a dit: Dieu dit:

"Ma colère s'accroît (est forte) contre celui qui est injuste envers celui qui n'a pas d’autre sauveur que Moi."

Rapporté par Tabarani dans Al Kabir et Al Kouda'i par Ali

Chez l'homme, la colère est le bouillonnement du sang et la volonté de vengeance d'où la parole du prophète :

"Craignez la colère, c'est un charbon ardent dans le cœur du fils d'Adam, n'avez-vous pas vu ses veines se gonfler et ses yeux rougir." (Hadith daïf).

La colère est de deux sortes : la bonne et la mauvaise. La bonne est au service de Dieu et pour la défense de Sa religion par exemple si quelqu’un porte atteinte à la vie d’un musulman, à son honneur ou à ses biens et la mauvaise colère est pour le reste, pour soi-même, pour se venger..

L'injustice, c'est d'attribuer une chose de manière incorrecte en la diminuant ou l'augmentant ou en ne respectant pas son temps. Elle est mauvaise pour tout le monde et sa punition est grande, elle a été citée de nombreuses fois dans le saint coran, notamment le châtiment que Dieu réserve aux injustes et leur souffrance au jour de la Résurrection, l’injustice a plusieurs degrés : celui qui est injuste envers celui qui peut se défendre ou a un défenseur et celui qui ne peut pas ou n’en a pas. Le Coran décrit l’attitude des tyrans, leur violence, et de quelle manière Dieu les a punis sur terre en les faisant mourir par les catastrophes afin de nous faire réfléchir et ne pas avoir la même attitude.

Ce hadith qudsi est un hadith daïf al Isnad.

source : Al it afate asunniya bil ahadith al qudsiya

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print