Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

Introduction aux noms divins

ismou-llah al ousna

 

Louanges à Allah et que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète.

Certains de nos confères, il y a 10 ans ont souhaité que je donne une leçon hebdomadaire dans la mosquée de Osman à Damas. Ce que j’ai accepté de faire, mais j’ai hésité sur le sujet de ces leçons. Après réflexion, j’ai trouvé que le dogme est le plus dangereux sujet dans la religion. Parce que si il est bon, l’acte est bon et si il est mauvais l’acte d’adoration est mauvais. Et combien de personnes ont un mauvais dogme (qui a rendu leurs actes mauvais), ils ont donc raté leur religion, ils rabaissent les actes d’adorations que l’on fait avec eux comme la prière. Et combien de personnes ont fait des montagnes de bonnes choses que Dieu transformera en poussières, au jour de la résurrection. Ils prient comme nous prions, ils se lèvent la nuit comme nous, mais quand ils sont tout seul, ils commettent des péchés. Leur religion n’est pas purement pour Dieu. Or un acte ne sera accepté que si il est fait à 100 % pour Dieu. Et, il n’est juste que si il suit la Sunna. Alors je me suis décidé à parler du dogme et je me suis aussi rendu compte que le plus dangereux des sujets du dogme, c’est la foi en Dieu. C’est le principe de tous les principes. Et probablement, le sujet le plus important dans la foi est la signification des noms d’Allah et de Ses attributs.

J’ai voulu que la définition des noms de Dieu, en plus de celle donnée dans les écrits des anciens savants soit basée sur Ses miracles: Miracles de l’âme, miracles de l’univers, tous les miracles de Dieu qui prouvent Ses qualités. J’ai voulu que ces miracles qui sont l’origine des attributs de Dieu soient la base de mon explication. Je ne sais pas à quel point j’ai réussi en suivant cette méthode, mais je sais que j’ai tout fait pour faire entrer ces sens dans la tête des gens et dans leur cœur en espérant que cela soit la raison pour mieux connaître Dieu qui nous sauvera dans notre vie et nous protégera de la punition et nous rendra heureux maintenant et après.

J’ai expliqué les noms de Dieu et cela a été diffusé dans plusieurs chaînes dans plusieurs pays. Le but de ses leçons n’est pas juste de donner des faits académiques, mais plutôt de présenter à l’âme humaine son créateur et de la pousser à lui obéir pour sentir la joie à ses côtés, d’être proche de Lui dans la vie et après la mort. L’adoration est une obéissance volontaire précédée par une connaissance sûre qui mène à une joie éternelle. L’homme dans sa nature connaissant le donneur d’ordre et l’ordre se dévoue dans son obéissance. Tandis que si il connaît l’ordre et pas l’ordonnateur, il trouvera toutes les excuses pour ne pas obéir, c’est cela même le problème du monde musulman. Nous connaissons très bien les ordres, mais nous ignorons l’ordonnateur.

Enfin, je suis heureux parce que Tu (Allah)m’as appris et je ne dirai aucun mot en cherchant l’agrément d’un autre, je cherche refuge auprès de Toi contre la mauvaise parole et le mauvais acte et le refuge d’entamer ce que je ne sais pas faire ou de m’étonner de ce que je sais faire.

Quelques remarques avant de commencer: Il faut comprendre le sens du mot dénombrer, « ahsaha » en arabe, que le prophète a nommé dans le Hadith comme une raison pour rentrer au paradis.*

Il faut en outre savoir que la compréhension profonde de Ses noms et attributs, nous permet de saisir le saint Qur'ân, la compréhension et l’explication sont alors la raison pour rentrer au paradis. La connaissance de ces attributs nous libèrera de la manipulation des autres. C’est aussi une raison qui nous pousse à la repentance qui nous donne de la joie dans ce monde et l’autre.

Al Bukhâri a rapporté d’Abu huraira que le prophète sas a dit : « Dieu a 99 noms cent moins un. Celui qui les dénombre entre au paradis. »

Ce Hadith nous indique clairement que l’important dans cette religion, c’est de Le connaître. Car il est impossible de Le connaître et de ne pas L’aimer et de L’aimer sans Lui obéir, sans sentir la joie d’être à Ses côtés dans cette vie et l’autre. Et le prophète a dit : Celui qui les dénombre, et dénombrer est différent de compter. En effet, dans le saint Qur'ân Dieu dit : « Il les a dénombré et bien compté. » ou Laqad ahssahoum wa ‘ad dahoum ‘ad da en phonétique.

Un autre sens du Hadith serait alors que celui qui les dénombre, est celui qui va leur donner leur importance et leur attribuer ce qu’il doit. Et celui qui les dénombre ne s’arrête pas à certains noms, mais il les utilise tous dans ces invocations et Il glorifie Dieu par tous ces noms et c’est pour cela qu’il mérite le paradis. Parce que celui qui donne à ces noms là sa vraie valeur et qui travaille pour comprendre la signification de Ses noms mérite le paradis.

Un autre sens du Hadith, celui qui peut les connaître d’une façon détaillée ne peut être que croyant et le croyant ne peut être qu’au paradis.

Il peut s’agir de dénombrer dans le sens d’agir pour Dieu, pour s’approcher de Dieu. Il a fait par Ses noms : agi, (en accomplissant les conventions qui s’en suivent.) Explication: Quand on dit que Dieu est « al hakim », le Sage, il obéit à tous Ses ordres volontairement et il accepte tous Ses actes parce que leur source est la sagesse. Et quand on dit « al qudus », c’est Celui qui ne peut avoir de défauts, ne fait pas de fautes.

Ibn al jawzi dit que le terme « ahsaha » suppose d'ailleurs les significations suivantes : -énumérer -garder en mémoire -comprendre la signification de chaque nom - croire en la réalité de ces noms - appliquer les engagements qui en découlent.

La conclusion est que celui qui connaît par cœur les noms d’Allah et ne connaît pas ce qu’ils signifient est comme celui qui connaît le Qur'ân par cœur et n’agit pas selon ses instructions. Or saviez vous que le "fard" du Qur'ân est d'obéir aux prescriptions qui y sont inscrites et que l'acte "Sunna" du Qur'ân est de le mémoriser par coeur? Aussi, on comprend, comme c'est le cas pour la prière, qu'on ne peut pas faire l'acte Sunna d'un acte d'adoration si on a pas accompli auparavant son acte fard. Dieu dit : « Dieu a ses noms, priez-Le en les utilisant et laissez ceux qui n’y croient pas »

Source utilisée pour rédiger cette article: ismou-llah al ousna du cheikh M. R. Nabulssi

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print