Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

Les mers et les océans

 

A/ Rencontre des eaux.

Entre la mer rouge et la mer arabe, entre l’océan atlantique et la mer méditerranée, il existe une barrière invisible, une région de turbulence où ses mers se rencontrent mais ne se mélangent pas. Ces eaux sont pourtant différentes en salinité, en densité, en température et dans les êtres vivants qui les composent. Il existe une zone intermédiaire qui empêche ses eaux de se mélanger comme une frontière naturelle. Ceci n’est pas connu depuis longtemps et les chercheurs sont très intéressés par se phénomène. C’est le cas également pour l’eau douce d’une rivière qui se jette dans la mer salée.

Que dit Allah :

« Il a donne libre cours aux deux mers pour se rencontrer ; il y a entre elles une barrière qu’elles ne dépassent pas. »

Sourate Ar Rahman v19-20

« Et c’est Lui qui a donné libre cours aux deux mers : l’une douce, rafraichissante, l’autre salée, amère. Et il assigne entre les deux une zone intermédiaire et une barrière infranchissable. »

Sourate Al Furqane v53

 

B/ L’obscurité des mers

La lumière est absorbée et déviée par une partie des nuages et des vagues qu’elle traverse. Les couleurs disparaissent rapidement les unes apres les autres sous l’eau qui reflète surtout le bleu.

La mer nous paraît bleu parce qu’elle absorbe la lumière. Tout le rouge, une grande partie du violet et les quatre cinquième du bleu sont absorbés à une cinquantaine de mètres. Dans les eaux troubles la couleur est absorbée à des profondeurs bien moindres. Dans les bas fonds, la lumière est encore réfléchie, dans les fosses abyssales l’obscurité est totale.

Note : c’est Newton qui a constate en 1966 avec un prisme que la lumière blanche du soleil est la superposition de différentes couleurs. Ce sont les sept couleurs de l’arc en ciel. Ainsi les objets nous paraissent de différentes couleurs suivant qu’ils absorbent ou réfléchissent telle ou telle couleur.

Cependant à 200 mètres de profondeur le bleu disparaît. Sous les 200 mètres de profondeur, il y a également une deuxième vague qui se déplace dans le noir, c’est à ses profondeurs que voguent les sous marins. Plus on descend et moins il y a de la lumière, au bout d’un moment, 1000 m, l’obscurité devient totale, c‘est pour cela que les animaux qui y vivent sont fluorescents.

Les premiers sous marin datent de la fin du XVIII eme siècle. Et, c’est en 1920 que des scandinaves ont découvert que sous la mer, sous les 200 m, une deuxième couche avec une vague, il y a donc une séparation entre l’eau superficielle et l’eau profonde. Ces eaux sont différentes en salinité, en température et sont peuplées par des créatures différentes.

En fait, il y a 50 ans que l’océanographie a pris son essor, avant grâce aux submersibles et aujourd’hui grâce aux photos satellites.

Or, l’homme ne peut descendre qu’à 30 mètres de profondeur, si il descend plus en remontant, il meurt du faite de la pression .Une technologie est donc également nécessaire pour descendre à 200 mètres de profondeur.

Comment se peut-il alors que le Qur'ân nous explique la nature de ses fonds dans le verset suivant  :  

« Les actions des mécréants, sont encore semblables a des ténèbres sur une mer profonde : des vagues la recouvrent, vagues au dessus desquelles s’élèvent d’autres vagues sur lesquelles il y a d’épais nuages. Ténèbres entassées les unes au dessus des autres. Quand quelqu’un étend la main, il ne la distingue presque pas. Celui qu’Allah prive de lumière n’a aucune lumière. »

An Nur v 40

 

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print