Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

Petite présentation de l'islam

 

Chers lecteurs et lectrices, je vous demanderai de faire table rase des clichés négatifs que vous pouvez avoir sur l’islam... L’islam ne demande pas aux êtres humains d’abandonner la vie et de devenir malheureux. Il donne au contraire un sens à la vie. Il élève l’homme à un haut niveau de spiritualité qui le rend sain, pieux et respectueux.   La religion musulmane n’ai ni grégaire ni sclérosée. A l’inverse, en solidifiant les liens familiaux, amicaux et de voisinages entre les croyants, elle permet à la société d’être paisible, une union et une stabilité propre à la modernité.  Le musulman doit essayer de parler plusieurs langues à l'instar du prophète, , qui connaissait plusieurs dialectes de tribus arabes.    

Je réfute les propos mensongers colportés sur les femmes musulmanes alors que l’islam a donné un statut et des droits aux femmes, bien avant les autres civilisations. La croyance musulmane n’oblige pas la femme à s’enfermer, à se taire et à se faire maltraiter. Il ne faut pas confondre les traditions et attitudes machistes de certains avec l’islam.  

Et Dieu a dit : « Et comportez vous convenablement avec elles. Si vous avez de l’aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien».    

Et, le prophète, , a d’ailleurs dit : « Ceux qui ont la plus parfaite foi, sont ceux qui ont les meilleurs caractères. Et les meilleurs d’entre vous sont ceux qui sont bons envers leurs femmes. »    

Le coran est la parole d’Allah transmise au prophète, , par l’intermédiaire de l’ange Gabriel, sur lui la paix. Allah a créé les hommes, et leur a donné une manière pour s’exprimer et discuter entre eux. Il ne va donc pas leur transmettre un message qu’ils n’ont pas la faculté de comprendre. Il envoie donc Son message dans une langue accessible aux êtres humains et où l’on trouve naturellement des sentiments qui leur sont proche.  

C’est aussi pour cette raison que Dieu a choisi des messagers humains qu’Il a envoyé aux autres hommes pour leur rappeler et leur apprendre comment Le louer et Le prier. C’est la prophétie, comme cela a été le cas pour entre autre, Noé, Abraham, Joseph, Moïse, Jésus et Mohammad, que les Bénédictions d’Allah soient sur eux.  Et Allah dit dans le coran : « Et nous n’avons envoyé avant toi aucun messager a qui Nous n’ayons révélé : «Point de divinité en dehors de Moi. Adorez Moi donc. » Sourate 21, verset 25.     

Le « jihad » n’a rien a voir avec la justice de clan, c’est tout au contraire la lutte corps et âme pour être un bon musulman, une école de la patience, du pardon et de l’endurance pour que le message de Dieu soit diffusé. A ce propos, il y a deux « hadith » ou paroles prophétiques, qui disent que Dieu le Suprême a créé avant toute chose, le crayon. Il a dicté à ce crayon tout ce qui va arriver. Ceci montre bien que la plume, c’est la sagesse et la meilleure arme pour défendre l’islam. Les mots sont plus tranchants que la lame de l’épée, ils assurent d’ailleurs par la grâce d’Allah la pérennité de l’islam.    Aussi, dissocions biens les lois, les pratiques et les pratiquants. Et ne suivons pas les idéologies racistes.    Enfin l’islam, c’est un monde nouveau et une exploration demande du temps, alors donnez vous et donnez nous le temps de vous l’expliquer.     

La religion musulmane n’a que des avantages. J’en veux pour preuve l’antagonisme entre la société antéislamique, appelée « Jahiliya » en arabe, qui vient du mot ”jahal” qui signifie ignorance et la période islamique. L’islam a convertit très rapidement de nombreuses tribus hétérogènes de la péninsule arabique, en une nation civilisée et héroïque.  

Tout le monde connaît le Moyen Age en Europe, l’histoire des États-unis, la Guerre Froide et les guerres mondiales, mais que savons- nous sur les évènements historiques liés à la communauté musulmane ? L’essor de l’islam et son apogée dans les arts, les sciences, l’écriture et sur les surprenantes conversions de ces territoires ?  Les effets positifs de l’islam se sont répercutés sur l’Europe et les pays a confession musulmane se sont multipliés. Au 21 eme siècle, la religion musulmane, c’est 85 drapeaux et un milliard deux cent millions de musulmans.  Une fidèle représentation de cette union, se trouve dans le discours de Cassius Clay, à propos du pèlerinage du « hajj » où il dit :    « J’ai eu beaucoup de bon moment dans ma vie. Mais, le sentiment que j’ai eu lorsque je me suis tenu sur le mont Arafat, a été le plus unique. Je me suis senti transporté par l’indescriptible atmosphère spirituelle qui régnait sur un million et demi de pèlerins, invoquant Allah de leur pardonner leurs pêchers et de faire descendre sur eux Sa Bénédiction. C’était une expérience exaltante de voir des gens de différentes couleurs de peau, un mélange de races, de nationalités ; des rois, des chefs d’états et des hommes ordinaires, venant de pays très pauvres ; tous heureux vêtus dans deux simples linges blanc, priant Allah ne pensant ni à leur fierté, ni à leur infériorité. C’était la manifestation pratique du concept d’égalité en islam. »    

L'islam est une religion de droiture qui séduit par sa simplicité et sa logique, pas de secrets, pas de mystères, seulement la vérité dans toute sa beauté et sa grandeur, une religion qui donne un sens à votre vie, contre la déprime et les idées noires....pour renaître à nouveau!    

Maintenant que nous avons exposé brièvement les bienfaits et les mérites de l’islam, je vais vous parler de ces concepts. Parlons de la notion fondamentale et inhérente de l’islam : La foi.   

L’islam est une religion monothéiste. A travers le coran et les hadiths, je vais vous parler de la foi. Elle s’exprime à travers la notion de « tawhid ar-rubbubbiyah » qui veut dire, croire à l’unicité de Dieu, et de « tawhid al’uluhiyyah », c’est-à-dire que Dieu est le seul méritant qu’on lui rende un culte. Il faut donc s’abstenir de vénérer tout autre chose ou être. Il ne faut donc pas adorer sa femme ou son mari, ses enfants, un acteur, ou un sport plus qu’Allah.    

Dieu dans le Coran nous fait méditer sur le monothéisme :   « Adorez-vous ce que vous avez façonné vous même, », de même,  « Dieu n’a auprès de Lui aucun fils et n’a aucune divinité à ses cotés : sinon, chaque divinité aurait pris avec elle ce qu’elle avait crée, et certaines d’entre elles se seraient élevées au dessus des autres. »  Le coran établit ainsi que la conception sans père de Jésus ne fait pas de lui le fils de Dieu, Dieu nous l’explique en prenant l’exemple d’Adam, la paix sur lui, crée sans père, ni mère :   « En vérité, Jésus est au Yeux de Dieu ce qu’est Adam. Il le forma de poussière, puis Il lui dit « sois » et il fut ».  Car, « … Dieu est Unique, tout a besoin de Lui, mais Lui n’a besoin de personne, Il n’a pas engendré et n’a pas été engendré et personne n’est égal à Lui. »    

La foi se doit également d’être sincère : elle se reflète parfaitement dans un hadith « Qudsi » rapporté par Abu Huraira, que Dieu l’agrée, où Dieu juge entre autre, une personne de religion. Cette personne est amenée devant Le Créateur. Elle dit à Dieu qu’elle a passé toute sa vie à apprendre et à parler aux autres d’islam, mais le Très Haut fait savoir à cet homme qu’il n’est qu’un menteur et qu’il n’a agit ainsi que pour le prestige d’être appelé un savant. Le prophète, sas, a d’ailleurs dit : « les actes ne valent que part leurs intentions. »  

L’islam n’est donc pas juste un ensemble de rites, car il souligne sans cesse l’importance entre l’intention et l’action.    

Les lois et les pratiques sont donc deux éléments moteurs intimement impliqués. On applique en effet que ce dont on est convaincu. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le prophète, a dit :   « La foi c’est ce qui demeure fermement dans le coeur et qui est prouvée par les actes» et « la (pratique journalière et assidue de la) prière, c’est la limite qui sépare la croyance de la mécréance.»    

L’essence du culte se traduit donc à travers un sentiment de gratitude. Par opposition à un tel respect et à un tel amour pour son Créateur, le non croyant, celui qui ne correspond pas à ses caractéristiques, celui qui nie la vérité, n’est pas reconnaissant.    

La foi est aussi liée de manière inhérente à la croyance aux anges, à l’ensemble des prophètes, aux livres divins, au destin, au jour de la résurrection, au paradis et à l’enfer. Dans le Saint Coran Allah dit à ce propos :     « Ô les croyants ! Soyez fermes en votre foi en Allah, en Son messager, au Livre qu’Il a fait descendre sur Son messager, et au Livre qu’il a fait descendre avant. Quiconque ne croit pas en Allah, en ses Anges, en Ses Livres, en Ses messagers et au Jour dernier, s’égare loin dans l’égarement. »        

La pratique de l'islam et ses piliers

Une fois qu’on croit en un Seul Dieu et que l’on connaît les frontières du monothéisme, on apprend les fondements de l’islam, ou piliers qui sont au nombre de cinq. 

Premièrement, la « shahada » ou profession de foi : C’est témoigner que nul autre qu’Allah n’est digne d’être vénéré et que Mohammad est son envoyé auprès de tous les hommes jusqu’au jour du jugement. Le fait que Muhammad soit le prophète oblige chaque musulman à prendre modèle sur sa vie exemplaire.  

Second pilier, la salat ou prière : Tout musulman a le devoir de faire ses prières cinq fois par jour en hommage à Allah. Elles animent et renforcent la croyance en Allah, et elles élèvent la moralité de l’homme. Elles purifient son coeur et l’écartent des tentations et du mal. Il faut veiller à ce que tout soit propre corps, habits et lieu de prière. Il faut également faire le « houdou » ou ablutions. Il faut être sur que ce soit l’heure de la prière. Il faut enfin se diriger vers la Mecque.

Troisième pilier, « as-siyam », le jeûne : L’année musulmane compte 12 mois lunaires de 29 jours environ et le 9 eme mois est appelé Ramadan. C’est pendant ce mois que le coran est descendu pour la première fois. Le mois de jeûne commence dès que la lune est visible. Non seulement les musulmans s’abstiennent de nourriture et de boisson, ainsi que de rapports avec leur conjoint, de l’aube jusqu’au couché du soleil, mais ils se gardent d’avoir de mauvaises intentions. Aussi, c’est l’amour des croyants pour Allah qui se reflète à travers ce mois de la générosité et de la dévotion. Elle développe au sein de la communauté musulmane une union sincère faite de patience, d’altruisme et de volonté. 

Quatrièmement, la zakat, la charité aux pauvres : Elle a été prescrite la deuxième année de l’hégire. C’est un devoir religieux pour les croyants que de consacrer, en aumône purificatrice, 2,5% de la partie du revenu non utilisée pendant un an. Cette somme sera redistribuée aux plus pauvres. Dans le Coran, Allah nous exhorte presque autant à l’aumône qu’à la prière.

Cinquième et dernier pilier, le « hajj » ou pèlerinage à la Mecque. Chacun doit l’effectuer une fois au moins dans sa vie si cela lui est économiquement et physiquement possible. L’origine des rites du « hajj » est lié à l’histoire d’Abraham et de sa famille et c’est Abraham qui a d’ailleurs posé les premières pierres de la maison sacrée. Par la grâce et la miséricorde d’Allah, les pèlerins reviennent du « hajj » complètement purifiés, comme l’enfant qui vient de naître.

En islam, ni le cheikh, ni l'imam, ni le mufti ne peuvent nous pardonner nos péchés, car Seul Dieu pardonne les péchés de ses serviteurs. La majeure partie de leur travail est de faire la "dawa'", c'est-à-dire d'expliquer et de donner des leçons de religions. Les "ulama" sont des docteurs en religion et des théologiens. La juridiction religieuse se base sur la « charia » ou ensemble des lois qui régissent la vie des musulmans. Elle établie parfois une « fatwa », c'est une décision religieuse qui se fait lorsque la communauté est obligée de rédigé une nouvelle loi pour résoudre un problème posé par des évènements contemporains.

Le prophète

Maintenant, nous allons parler du prophète, sas, de sa vie, de ses hadiths, de ses miracles, de ses batailles et de son caractère. Et Allah dit à propos de lui :

"Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers." Sourate Al-Anbiyâ, verset 107

Il est né en l’an 570 après jésus christ dans la ville de la Mecque en arabie. Issu d’une famille de la noblesse, il a reçu la première révélation à l’age de quarante ans.

Dès qu’il a commencé à prêcher l’islam, lui et ses disciples ont été persécutés et ont dû faire face à de rudes épreuves. C’est pourquoi Allah lui a ordonné de se rendre à Médine, une autre ville d’arabie. Cet événement s’appelle l’Hégire et marque le début du nouvel an musulman.

L’islam a triomphé et le prophète est retourné dans sa ville natale de la Mecque. En une courte période de 23 ans, il a achevé sa mission de prophète et il est mort à l’age de 63 ans, sa vie fut exemplaire; en tant qu’incarnation des enseignements coraniques, elle peut servir de modèle à tous les êtres humains.

Sa femme Aïsha, que Dieu l’agrée, a d’ailleurs dit : « Il avait les moeurs dictées par le coran. » Fin de citation.

L’émissaire de Dieu a plusieurs prénoms : Mohammed ou Ahmad qui signifient le loué et avant la révélation, il était surnomme le probe. Dieu l’a nommé dans le coran, l’émissaire, le prophète illettré, le revêtu d’un manteau, l’avertisseur et l’éclaireur lumineux.

Le prophète a été annoncé dans tous les livres saints, et dans le saint coran Allah dit :

 « Et quand Jésus, fils de Marie, dit :  « Ô enfants d’Israël, je suis vraiment le messager d’Allah, confirmateur de ce qui, dans la Thora est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi dont le nom sera « Ahmad ».

C’est donc de Muhammad qu’il s’agit.

Certains ont dit que le prophète avait inventé ce livre, pour répondre à cette invective, je laisserai parler un français, le docteur Maurice Bucaille, qui s’est converti à l’islam en étudiant les miracles scientifiques contenus dans le Coran.

A la page 126 de son livre, il dit : 

« cette constatation rend inacceptable l’hypothèse de ceux qui voient en Muhammad l’auteur du coran. Comment un homme, illettré au départ, aurait il pu, en devenant par ailleurs, du point de vue de la valeur littéraire, le premier auteur de toute la littérature arabe, énoncer des vérités d’ordre scientifique que nul être humain ne pouvait élaborer en ce temps là, et cela sans faire la moindre déclaration erronée sous ce rapport ? » Fin de citation.

Tout cela prouve que Muhammad est le prophète de Dieu et que le coran est un livre divin. Les hadiths sont les paroles du prophète, rapportés par ses fidèles compagnons, que Dieu les agrée. Il faut saluer le travail colossal auquel les imams se sont appliqués, que Dieu les agrée, et qui nous permet de compulser, sans avoir à douter sur leur crédibilité, les hadiths les plus surs ou « Sahih ».

D’ailleurs, il fut un temps ou les « talib al 3ilm » ceux qui cherchent la science parcourait des kilomètres pour aller chercher juste un seul hadith du prophète, .

Les milliers de hadiths sont un monde à eux seuls. C’est pourquoi il existe des spécialistes du « hadith ».

Enfin, l’étude des paroles prophétiques et de la "sira" est d’autant plus importante qu’elles développent et expliquent les versets coraniques.

Très rare, sinon inexistants, nous sont parvenus les récits sur les miracles prophétiques. J’en cite quelques uns : la montée aux cieux du prophète, la profusion de la nourriture ou de l'eau, le tronc d'arbre qui pleure, la séparation de la lune en deux et la présence des anges pendant les batailles.

Comment en effet, le prophète et sa modeste armée, aurait-il pu faire toutes ces conquêtes et gagner toutes ces batailles, si ce n’est grâce à Allah. Il y a donc eu tantôt l’aide des anges de Dieu pendant la bataille tantôt le déchaînement des éléments naturels protégeant et débarrassant les musulmans de leurs ennemis.

Enfin, Muhammad, c’est un bienfait pour les musulmans, pour ses nombreuses qualités et sa moralité imminente et parce que c’est le dernier des prophètes pour l’humanité. Un jour, par exemple, il a refusé l’offre de ceux qui lui proposait d’être leur roi ou d’avoir toutes leurs richesses, à la condition qu’il arrête sa mission, il a répliqué que même si ils lui donnaient le soleil et la lune dans ses mains, jamais il n’arrêterait sa mission. 

Fatigué, assoiffé, affamé, maltraité, personne ne l’a corrompu et rien ne l’a jamais arrêté de continuer sa mission. C’est pour toutes ces raisons et d’autres que la moindre des choses pour un musulman, c’est de le saluer quand on entend son nom, en disant en français, que la miséricorde de Dieu et la paix soient sur lui, ou pour demander à Allah de lui donner de Ses Faveurs, car vraiment l’avare c’est celui qui ne prie pas sur lui. 

Source utilisé pour cet article : un aperçu de l'islam WAMY.

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print