Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

N'est-il pas temps de se réveiller?

 

Alors que de nombreux musulmans se trouvent affligés par des calamités, différentes raisons ont été évoquées pour expliquer le pourquoi de ces épreuves. Certains pensent que c’est une stratégie maléfique commanditée par les forces ennemies, d’autres mettent en avant l’infériorité économique et scientifique de notre communauté, ainsi que son retard dans la technologie et l’industrie. D’autres pensent que cela est du à des traîtres alors qu’il y a toujours un naïf pour dire : « C’est de la faute des italiens ! »* En réalité, les éléments qui viennent d’être cités ne sont que des symptômes de notre maladie, alors que la véritable cause de cette regrettable situation est en réalité la négligence des musulmans envers leur religion, à la fois individuellement et collectivement. Dieu dit :

«  Quand un malheur vous atteint - mais vous en avez jadis infligé le double - vous dites “D'où vient cela ? ” Réponds-leur : “Il vient de vous mêmes” [à cause de vos mauvais actes]. Certes Allah est Omnipotent. »

Sourate 3, Al Imran, verset 165.

Les musulmans sont passés dans leur histoire par des périodes qui comparées à notre situation actuelle furent bien plus douloureuses et où ils ont été accablés de nombreuses persécutions. Mais ils ne se sont jamais rendus, ils se sont tournés sincèrement vers leur religion. C’est ainsi qu’ils ont pu rétablir la sécurité, retrouver leur respect, ainsi que l’unité et le bien être sous le flambeau de la Loi islamique. Pensons aux émigrants de la Mecque vers Médine, abandonnant maison, confort, commerce parfois même leur famille, fuyant la nuit pour ne pas être vu, voyageant de jour sous la chaleur du désert, n’ayant rien pris avec eux dans leur fuite. Et pensons aux Ansârs de Médine qui ont ouvert leur porte à leur frère, ont partagé leur toit, leur nourriture et leur fortune avec les émigrants. Nous sommes tous très loin de ces comportements de nos jours ! Sauf celui à qui Dieu a fait miséricorde. Voulons–nous résoudre tous nos problèmes ? Comment pouvons-nous attendre que nos ennemis les résolvent à notre place alors que nous échouons à les résoudre grâce au Livre de Dieu et à la tradition prophétique pour notre propre bien être et celui des générations futures ?

Dieu dit de Son Livre :

« Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants »

Sourate 17, Al isra, verset 82.

Quant aux prophète, notre exemple, , Dieu a dit de lui:

« Et tu es certes, d'une moralité imminente. »

Sourate 68, Al Qalam, verset 4.

L’islam nous commande d’être unis et nous interdit la désunion, Allah  dit : 

« Et cramponnez-vous tous ensemble au “Habl” (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c'est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, pas Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez aubord d'un abîme de Feu, c'est Lui qui vous en a sauvés.

Ainsi, Allahvous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. »

Sourate 3, Al Imran, verset 103.

Et Allah  dit aussi :

« Et obéissez à Allah et à Son messager; et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants. »

Sourate 8, Al Anfal, verset 46.

Mais ce qui peut être observé dans notre communauté, c’est un nombre conséquent de discours attisant encore plus les disputes, les polémiques et les contrariétés, malheureusement, même au sein des groupes religieux et chez certains prédicateurs musulmans. La fierté, l’hypocrisie, le double langage sont monnaie courante de nos jours et il devient difficile d’être intègre et de délaisser une partie des affaires terrestres pour l’agrément de Dieu. Beaucoup ont perdu la véritable signification et la sagesse renfermés dans nos sublimes enseignements islamiques comme le djihâd sur soi, la modestie, la fraternité, le sacrifice, le pardon et l’amour pour l’agrément d’Allah.

Dans le cas d’un non croyant, on peut s’attendre à ce qu’il devienne arrogant et qu’il commence à transgresser. Et quand un malheur l’atteint, il désespère et il devient impatient, ses caprices sont sa religion. Un vrai croyant ne doit pas agir de cette manière, il doit se remettre en question, visionner tous ses actes antérieurs et se repentir pour tous ses péchés. Enfin, si les musulmans désirent vraiment l’unité et le bien pour leur communauté, ils doivent commencer par changer ce qui est en eux même, car Allah  a dit :

« En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce que est en eux-mêmes.  »

Sourate 13, Ar Rad, verset 11.

* Probablement héritée de la guerre, il s’agit d’une expression libanaise employée quand on veut dire que ce n’est jamais de notre faute, mais que c’est toujours la faute des autres.

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print