Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

Sourate Al Maa’oon

 

L’ustensile

Sourate 107

Nom de la sourate

Littéralement, le mot Maa’oon signifie un instrument d’utilité courante, comme un seau ou un pot. Cependant, dans cette sourate, il se rapporte à l’aide ou à la gentillesse que chacun de nous devrait vouloir partager. C’est le dernier mot de cette sourate.
Cette sourate porte d’autres noms. On l’appelle aussi Sourate Ara’ayta qui signifie ‘Vois-tu’ parce que c’est le premier mot de la sourate. On l’appelle aussi Ad deen pour désigner la rétribution. Ce nom est très approprié, car la totalité de la sourate représente une liste d’indices indiquant comment reconnaitre celui qui ne croit pas au jour de la résurrection. La sourate a été aussi nommée sourate al yateem ou les orphelins. La sourate parlant des orphelins.

Lieu de révélation

La sourate a été révélée au prophète quand il était à la Mecque. Elle a été révélée juste après sourate at- takathur (102), mais le prophète l’a ensuite classée après la sourate Qouraysh (106). La raison du changement de place de cette sourate, (comme pour d’autres sourates), est qu’elle a été révélée pour résoudre un problème particulier rencontré par le prophète et ses Compagnons. Les sourates devaient être reclassées pour des questions de lecture et de récitation. Le prophète a été instruit par Allah pour savoir comment classer les sourates alors qu'elles étaient enregistrées et mémorisées pour les futures générations de musulmans qui ne le verront pas, mais croiront en lui et mémoriseront le Livre d’Allah qu’il a apporté. Par exemple, la sourate al fatiha est la première dans l'ordre des sourates, bien qu'elle ait été révélée en cinquième position, de même la première sourate révélée au Messager d'Allah est la 96 dans l'ordre des sourates. . .

D ’après Abu Lahab : «J’ai entendu Malek dire : Le Coran a été classé selon les directives qu’ils (les Compagnons) entendaient de la bouche même du Prophète . Al An Bari mentionne dans son ouvrage «Ar-raddu» que Dieu a fait descendre le Coran dans sa totalité dans ce bas monde, puis il fut distribué au Prophète , à petites doses, durant une vingtaine d’années. Les sourates étaient révélées à l’occasion des événements qui avaient lieu à l’époque. Quant aux versets, leur Révélation venait suite à des interrogations émises par des croyants curieux de savoir davantage sur leur religion. Gabriel renseignait constamment le Prophète sur l’ordre à adopter dans la classification des sourates et des versets. Le classement cohérent des sourates ainsi que celui des versets et des lettres, tout cela tenait de Mohammad, sceau des Prophètes, qu’il tenait, à son tour, du Maître de l’Univers. (isesco.org.ma)

La raison de cette sourate

Dans cette courte sourate, Allah apprend aux croyants quelques leçons très importantes. La principale est que la véritable foi, que nous nommons ‘Imane’, doit nous inciter au bien. De même, les mauvais actes sont des preuves flagrantes d'une foi faible, ou d'une incrédulité, ce que nous nommons Kufr. Allah nous apprend aussi que les bonnes œuvres qui ne sont pas le fruit d’une croyance sincère, ne seront pas effectuées convenablement. Puisque ces actes sont faits par ostentation, ils ne seront jamais fait ni régulièrement, ni dans la forme recommandée. Ainsi, si nous trouvons que nous devenons négligents dans nos devoirs envers Allah, c’est un signe nous alertant d'une défaillance dans notre foi. Nous devons donc nous rappeler d’Allah, implorer Son Pardon et commencer à bien faire nos devoirs.

Deux types de personnes sont donc décrites dans cette sourate :

- les incroyants qui renient les bienfaits d'Allah et ne croient pas au jour du Jugement. Ils repoussent l'orphelin, ne donnent pas la charité... même par la parole. Ils ne sont bons ni dans l'adoration de Dieu, ni envers les gens.

-les hypocrites qui n'œuvrent pas pour Allah, mais par pure ostentation que ce soit dans leurs actes ou leurs prières. Ils négligent leurs prières, ou les retardent.

Mot à mot 

En phonétique

En arabe

Signification en français

Numéro du verset

Yadou’oun

يدع

n’encouragent pas

Verset 2

Sahoun

ساهون

distraits dans leurs prières (inattentifs et insouciants)

Verset 5

Youra’oun

يراءون

qui ont des grands airs

Verset 6

Al ma’oun

الماعون

et refusent l’ustensile pour cause d’avarice refusent de prêter ce qu’on se prête mutuellement

Verset 7

 

Balagha :

« Istifham…» : type de question qui suscite l’attention et l’étonnement de celui qui l’entend : « 1. Vois-tu celui qui traite de mensonge la Rétribution ? » 
« Ijaz bil hazef » : style qui provoque l’intérêt du lecteur : « 2. C'est bien lui qui repousse l'orphelin, »
« tawbikh » : réprimander, « 4. Malheur donc, à ceux qui prient, »
« jinass naqiss » : presque le même mot avec une lettre différente et un autre sens (un mot et son anagramme à quelques lettres près) : ويمنعون الماعون- Wa Yamna`ūna Al-Mā`ūna
Et les rimes en « oune » à la fin des versets.

Lecture

107) Sūrat Al-Mā`ūn

107) Sourate de l’ustensile

سورة الماعون107)

'Ara'ayta Al-Ladhī Yukadhdhibu Bid-Dīni

[107.1] Vois-tu celui qui traite de mensonge la Rétribution?

أَرَأَيْتَ الَّذِي يُكَذِّبُبِالدِّينِِّي

Fadhālika Al-Ladhī Yadu``u Al-Yatīma

[107.2] C'est bien lui qui repousse l'orphelin,

فَذَلِكَ الَّذِي يَدُعُّ الْيَتِيمَِيَ

Wa Lā Yaĥuđđu `Alá Ţa`āmi Al-Miskīni

[107.3] et qui n'encourage point à nourrir le pauvre.

وَلاَ يَحُضُّ عَلَى طَعَامِ الْمِسْكِينِ

Fawaylun Lilmuşallīna

[107.4] Malheur donc, à ceux qui prient

فَوَيْلٌ لِّلْمُصَلِّينَنَ

Al-Ladhīna Hum `An Şalātihim Sāhūna

[107.5] tout en négligeant (et retardant) leur Salat,

الَّذِينَ هُمْ عَنصَلَاتِهِمْ سَاهُونََ

Al-Ladhīna Hum Yurā'ūna

[107.6] qui sont pleins d'ostentation,

الَّذِينَ هُمْ يُرَاؤُونَُونَ

Wa Yamna`ūna Al-Mā`ūna

[107.7] et refusent l'ustensile (à celui qui en a besoin).

وَيَمْنَعُونَ الْمَاعُونَُونَ

 

Explication

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Vois-tu celui qui traite de mensonge la Rétribution ?

Allah nous demande si nous avons remarqué la manière d’agir de celui qui ne croit pas au jour de la résurrection. Allah ne pose pas cette question pour que nous y répondions par oui ou non. En fait, Il nous dit que nous devrions soigneusement observer la manière d’agir du non croyant. Ces gens qui ne sentent pas qu’ils pourraient avoir à rendre compte de leurs actes devant Allah, ont un comportement distinctif.
Leurs agissements sont donc des indices. Ils sont ceux qui ne croient pas au jour du jugement peut importe au combien ils disent qu’ils y croient. Les croyants doivent connaitre ces signes afin de repérer les ennemis d’Allah et de s’en méfier. Il faut également les connaître pour ne pas soi-même afficher ces signes, car ce sont les traits du Kufr (non croyance).

2. C'est bien lui qui repousse l'orphelin,

Le premier signe de non croyance au jour de la résurrection mentionné par Allah est le fait de repousser l’orphelin. ‘Repousser l’orphelin’ signifie empêcher l’enfant sans parents de recevoir ce qui lui appartient. Dans la période préislamique, les arabes empêchaient les femmes et les enfants d’hériter, quand leurs maris ou leurs frères mourraient. Celui qui ne croit pas qu’il aura à répondre de ses actes est prêt à escroquer n'importe qui, même les biens de sa propre famille. S’il devient tuteur d’un orphelin, il dilapide sa fortune ou l’ajoute simplement à la sienne. Et une fois l’orphelin devenu grand, il refuse de lui rendre ses biens. En désignant cette mauvaise pratique, Allah nous conseille aussi d’être des gens honnêtes. Aussi, lorsque l’on nous confie un bien, nous devons le restituer comme nous l’avons reçu. Allah souligne ce point dans le Qur'an lorsqu’il demande aux croyants de remplir leurs engagements.

1. ô les croyants ! Remplissez fidèlement vos engagements.
Sourate Al Maida, 5, verset 1

3. et qui n'encourage point à nourrir le pauvre.

Le deuxième signe majeur de l’incroyance au jour de la résurrection est que le mécréant donne rarement la charité. Il est avare de son argent. S’il le dépense c’est uniquement pour lui et sa famille. Il sent que cet argent est le résultat de son dur labeur, et que si les pauvres n’ont pas d’argent c’est parce qu’ils sont paresseux. Mais s’il regarde autour de lui avec équité, il verra que beaucoup travaillent encore plus dur que lui et possèdent bien moins. De même, il s’apercevra également que d’autres ayant fait beaucoup moins d’efforts que lui, possèdent plus. En fait, si la fortune et le succès étaient la conséquence directe d’un travail laborieux, alors les pauvres de ce monde, qui travaillent toute la journée deviendraient les plus riches. La fortune est une bénédiction d’Allah qu’Il utilise pour tester l’humanité. La question du test étant : Est-ce que l’homme sera reconnaissant envers Allah et le Lui prouvera en partageant ses biens avec d’autres, ou sera-t-il ingrat et le démontrera par son avarice ?
Dans ce verset, Allah apprend aux croyants sincères à être généreux et à donner la charité régulièrement. L’islam a rendu la charité obligatoire à ceux qui possèdent plus que leur besoins essentiels. La Zakat est le système d’imposition islamique qui prend de l’argent à ceux qui en ont les moyens pour le distribuer aux pauvres. Ce système protège non seulement les faibles éléments de la société, mais entraîne les plus favorisés à partager leurs bénédictions avec les autres. Cela fait parti de la nature humaine que de vouloir garder ce qui lui appartient, aussi lui apprend-on ici à le partager.

4. Malheur donc, à ceux qui prient

Malheur signifie mauvais souhaits. (Supplice ou mort, peut être aussi une vallée située dans la Géhenne où sont punis ceux qui prétendent la piété.) Mais pourquoi Allah ferait des mauvais souhaits sur ceux qui prient? Spécialement quand c’est Lui qui a rendu la prière obligatoire aux croyants, cinq fois par jour.

accomplissez la Salat (normalement), car la Salat demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés.

Sourate an nissa, 4,  verset 103

Le prophète a aussi dit que l’islam est bâti sur cinq piliers, le second étant la pratique des prières quotidiennes. Ce verset ne peut donc être compris tout seul, car son sens serait en contradiction avec les enseignements fondamentaux du saint Qur'an et de l’islam. Nous devons donc examiner le verset suivant pour trouver exactement ce qu’Allah a voulu nous dire ici.

5. tout en négligeant (et retardant) leur Salat,

Maintenant le sens est clair. Allah ne dit pas malheur à ceux qui prient, mais à ceux qui prétendent prier. Ceux qui font tous les mouvements de la prière, mais d’une manière négligée. De tels individus retardent leur Salat et quand ils sont seuls, ils prient même en dehors du temps légal. Ils font la prière rapidement et sans concentration. Ils regardent soit autour d’eux, soit leur montre et trouvent même une raison pour rire en pleine prière. De tels gens sont ceux qui seront punis même si ils faisaient leurs prières.
La prière, dans sa forme correcte, est la première chose qu’Allah a rendu obligatoire à ceux qui ont déclaré leur foi. C’est, par conséquent, une preuve de la croyance en Allah. C’est pourquoi lorsque la prière est négligée, elle devient le signe de l’incroyance au jour dernier. Celui qui prie négligemment ne peut pas croire qu’Allah le regarde, ni présumer qu’il sera rétribué suivant la manière dont il a accompli sa prière. Ainsi, en espérant le malheur à ceux qui prient négligemment, Allah recommande aux croyants d’être concentrés dans leurs prières. Ailleurs dans le Qur'an, Allah nous encourage à nous soucier de nos prières en décrivant les vrais croyants comme suit :

9. et qui observent strictement leur Salat.
Sourate al Mouminoun, 23, verset 9

Un jour le prophète fut interrogé : Quelle œuvre est la meilleure ? Il a répondu : « Prier à temps » A une autre occasion, il a dit : « Si tu prie, tu ne dois pas regarder autour, car certainement (regarder autour) est un butin que Satan a dérobé de la prière du serviteur d’Allah. »

6. qui sont pleins d'ostentation,

Dans ce verset, Allah nous instruit sur la principale raison de leur négligence. Ils prient pour être vus. Ils ne prient pas pour plaire à Allah, puisqu’ils ne croient pas en Lui. Ils font la prière pour faire croire aux croyants qu’ils sont musulmans. Parce qu’ils craignent d’être punis si quelqu’un ne les voient pas prier. A l’école, certains élèves prient uniquement par peur du professeur. Ceux qui prient ainsi ne connaissent pas vraiment Allah qu’ils aient des noms ou des parents musulmans. L’islam ne peut être hérité comme l’argent et la nationalité. Le véritable islam doit être un choix personnel. Allah mentionne cette mauvaise intention pour avertir les croyants afin qu’ils soient sincères dans leurs prières. Dans un autre verset, Allah décrit les vrais croyants.

2. ceux qui sont humbles dans leur Salat,

Sourate al Mouminoun , 23, verset 2

Le prophète Mohammed a dit :

« Prie chaque prière comme une prière d’adieu. »

Nous devons prier chaque prière comme si c’était notre dernière prière.

7. et refusent l'ustensile (à celui qui en a besoin).

La preuve que ceux qui sont négligents dans leur prière prient uniquement pour être vus, est qu’ils ne peuvent faire un simple geste de gentillesse. Si leur voisin leur demande d’emprunter un instrument d’utilité courante comme un seau ou un pot, ils trouvent des excuses pour ne pas le leur prêter. La Salat qui est réalisé avec une croyance sincère en Allah nous empêche de commettre ces actes de méchanceté. Comment peut-on dire al hamdoulillah, au moins 17 fois par jour, et refuser d’être gentil.
Ils auraient remercié Allah pour sa gentillesse illimité et recherché ses faveurs, tout en étant désagréables; hautains et avares. Cela n’a pas de sens. Allah dit que la prière doit protéger les croyants de commettre des mauvais actes.

45. En vérité la Salat préserve de la turpitude et du blâmable.
Sourate Al ankabout, 29, verset 45

Ils répètent seulement des mots par cœur, c’est pourquoi la prière n’a pas d’effet dans leur vie.

Résumé

En montrant aux croyants quels sont les marques majeures de l’incroyance, Allah veut les avertir de les éviter et de développer les signes de la droiture et de la croyance sincère. Le musulman sincère est honnête, généreux et gentil. Il fait très attention à sa prière parce que c’est son lien principal avec Allah. Sa foi immuable au jour du jugement le pousse à accomplir le bien dès qu’il le peut. Pour lui chaque bonne œuvre est importante. Aussi petite et simple qu’elle paraisse.

Ainsi se termine le tafsir de la sourate 107.

Remarques:

Si vous êtes une sœur ou un groupe de sœurs qui souhaitez étudier cette sourate à la maison, voici quelques conseils:

-commencer et terminer par invoquer Allah, prier sur le prophète

-consacrer entre une heure et une heure et demie à l'explication de cette sourate.

-on peut également réserver un cours d'une heure, pour apprendre à lire la sourate en arabe et en profiter pour apprendre, ou réviser les règles de tajwid qui s'y trouvent.

-donner une semaine à tout le monde pour apprendre la sourate par cœur et réviser son tafsir, (penser à rappeler aux soeurs de réviser leurs notes dès leur retour à la maison.)

-une fois l'étude de la sourate terminée, on peut également demander aux soeurs qui viennent suivre le cours, de faire une recherche d'informations sur un thème se rapportant à la sourate, par exemple ici, le statut de l'orphelin en islam, l'aumône légale...Ensuite, on peut demander à l'une d'entre elle de présenter son résumer devant les autres sœurs. Cela permettra à la sœur de s'entrainer à parler, ensuite on pourra décider, suivant la nécessité, de commenter sa présentation en faisant par exemple, un cours sur comment faire la dawa, ou comment organiser ses idées, ou comment améliorer son discours, ou où trouver des ressources, ...

S'il y a beaucoup de sœurs, on peut leur demander de faire des groupes, ce qui les poussera à aller l'une vers l'autre et renforcera leurs liens.

Enfin, voici un petit questionnaire que vous pouvez imprimer et proposer pour vérifier si les connaissances sont acquises:

1) Le nom de cette sourate Al Maa'oon signifie

a) priver un orphelin ou une veuve de leurs droits

b) prier pour être vu à la place de prier pour Allah

c) négliger la prière

d) l'aide et la gentillesse que chacun de nous devraient désirer offrir

e) ne pas vouloir donner la charité aux pauvres

2) Expliquer brièvement pourquoi le prophète à changer l'ordre de la sourate par rapport à celle de sa révélation

3) a)Mentionner les trois leçons qu'Allah nous a appris dans cette sourate

b) Expliquer brièvement pourquoi Allah nous a donné ces leçons

4) A propos du verset 1, 1. Vois-tu celui qui traite de mensonge la Rétribution ?, la rétribution désigne :

a) Allah le Créateur de l'univers

b) l'enfer et ses tourments

c) le message de l'islam apporté par les prophètes

d) les anges qui prennent l'âme de ceux qui meurent

e) Le jour du jugement

5) A propos du verset 2. C'est bien lui qui repousse l'orphelin,:

a) expliquer brièvement ce que signifie "repousse l'orphelin"

b) identifier quel principe de non croyance est évoqué dans ce verset

c) mentionner quelle qualité Allah veut que les croyants développent dans ce verset

6) A propos du verset 3. et qui n'encourage point à nourrir le pauvre.

a) mentionner brièvement le second et principal signe de non croyance au jour du jugement trouvé dans ce verset

7) L'avare considère que ses biens sont :

a) un cadeau de Dieu qu'il doit partager

b) le résultat de ses efforts sur lesquels personne autre que lui n'a de droit

c) le fruit de son propre labeur qui doit être partagé avec d'autres

d) une bénédiction d'Allah et la pauvreté est du à la paresse

e) un test de Dieu sur la pauvreté

8) La vraie nature et signification de la fortune est qu'elle est

a) le résultat d'un travail difficile mais qui doit être partagé

b) une bénédiction de Dieu et un test sur la gratitude de l'homme

c) une bénédiction d'Allah pour ses bons serviteurs

d) un test sur les non croyants

e) aucune de toutes ces réponses

9) La caractéristique de la foi encouragé dans le verset 3. et qui n'encourage point à nourrir le pauvre. est

a) l'avarice

b) donner la charité uniquement à sa famille

c) générosité pour les pauvres

d) gentillesse envers ceux qu'on aime

e) partager l'argent des autres

10) A propos du verset 4. Malheur donc, à ceux qui prient, le mot malheur signifie:

a) arrêter

b) le succès de ceux qui prient Dieu

c) peut être compris seulement en lisant le verset suivant

d) satan est contre ceux qui prient

e) malchance

11) Malheur à ceux qui prient

a) parce que Satan veut les égarer

b) avec soin car leurs prières ne sont jamais retardées

c) à temps et avec humilité parce que c'est le signe de la croyance au jour de la résurrection

d) parce qu'ils trompent les orphelins et sont avares de leurs biens

e) avec négligence car ils veulent se faire voir

12) Expliquer pourquoi la négligence de la prière est un signe de non croyance au jour dernier

13) Comment certains peuvent dire al hamdoulillah 17 fois par jour en prière et refusent d'être gentils?

14) Nommer cinq indices de non croyance au jour dernier et cinq correspondants aux croyants sincères.

Source: leçons islamiques d' Abu Ameenah Bilal Philips.

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print