Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

Sourate Al Qalam

 

 

Le Calame

Sourate 67

C’est une sourate mecquoise qui parle du dogme islamique et surtout de trois points :

-A propos du message du prophète, , et des doutes que les qurayshites ont semé à son propos. -L’histoire du jardin pour montrer le résultat de la mécréance et du manque de gratitude envers Dieu. -La fin du monde et ses malheurs. Et ce que Dieu a préparé aux croyants et aux non croyants. Mais, le but principal de cette sourate est d’apporter la preuve que Mohammed est un prophète.

La sourate commence par attester la valeur élevée du prophète, sur lui la paix et les bénédictions «  Tu es certes, d’une moralité imminente », et à montrer son innocence vis-à-vis des mensonges que  les non croyants lui ont affublé comme la folie et à présenter son honnêteté. Verset 1 à 7. Puis, la sourate montre la position des non croyants envers le messager de Dieu et ce que Dieu leur a préparé. Verset 8 à 16. Puis elle donne un exemple aux non croyants. Elle donne l’histoire du jardin pour faire la relation entre ceux qui réfutent les bienfaits d’Allah que ce soit ceux du jardin ou ceux qui rejettent le prophète, . Verset 17 à 34. Puis elle compare les croyants et les non croyants par l’exhortation et la récompense. Verset 35 à 47. La sourate se termine par l’ordre au prophète, sur lui la paix et les bénédictions d’être endurant face au mal que les non croyants lui font subir et Dieu lui dit de ne pas laisser tomber comme Jonas a fait quand il est parti à la mer.

Mot à mot :

En phonétique

En arabe

Signification en français

Numéro du verset

yasturoona

يَسْطُرُونَ

ils écrivent

Verset 1

mamnoonin

مَمْنُونٍ

coupé

Verset 3

AAutullin

عُتُلٍّ

au cœur dur, celui qui a un mauvais caractère

Verset 13

zaneem

زَنِيمٍ

Bâtard, sans origine, intru

Verset 13

sarimeena

صَارِمِينَ

La récolter, la couper

Verset 22

hardin

حَرْدٍ

Décidé à

Verset 25

zaAAeemun

زَعِيمٌ

(qui en est) Garant

Verset 40

Makzoum

مَكْظُومٌ

Dans le désespoir

Verset 48

 

Balagha :

« jinass naqiss » ou le fait de prendre presque le même mot, avec une seule lettre différente et un autre sens : Verset 2 بِمَجْنُونٍ . et Verset 3 مَمْنُونٍ

« wa3id wa tahdid» : ou promettre une punition et mettre en garde : Verset 5,6.

« sigh almoubalagha » ou expression d’exagération : Verset 10, 11, 12. حَلَّافٍ , هَمَّازٍ , مَّشَّاء , مَنَّاعٍ , أَثِيمٍ , زَنِيمٍ

« istihara » ou le fait de prendre un mot pour l’utiliser dans un autre sens : Verset 16, leur nez est nommé trompe comme le nez des éléphants.

« tibaq » ou utiliser le contraire : الْمُسْلِمِينَ كَالْمُجْرِمِينَ

« jinass al ichtiqaq » ou l’utilisation du verbe et de ses dérivés : فَطَافَ عَلَيْهَا طَائِفٌ مِّن رَّبِّكَ وَهُمْ نَائِمُونَ

« taqri3 et tawbikh » ou réprimander : Versets 36 à 41.

« kinaya » ou  image : A la place de dire : il va falloir retrousser ses manches,  en arabe, on dit dévoiler les pieds comme quand on veut passer là où il y a de l’eau, cette expression est employée dans la sourate pour dire que cela va être difficile de passer.

« sajja3 » ou rythme : La fin des versets qui se terminent en « oun ».

Lecture

1. Noun . Par la plume et ce qu'ils écrivent !

ن وَالْقَلَمِ وَمَا يَسْطُرُونَ

2. Tu (Mohammad) n'est pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé.

مَا أَنتَ بِنِعْمَةِ رَبِّكَ بِمَجْنُونٍ

3. Et il y aura pour toi certes, une récompense jamais interrompue.

وَإِنَّ لَكَ لَأَجْراً غَيْرَ مَمْنُونٍ

4. Et tu es certes, d'une moralité imminente.

وَإِنَّكَ لَعَلى خُلُقٍ عَظِيمٍ

5. Tu verras et ils verront.

فَسَتُبْصِرُ وَيُبْصِرُونَ

6. qui d'entre vous a perdu la raison.

بِأَييِّكُمُ الْمَفْتُونُ

7. C'est ton Seigneur qui connaît mieux ceux qui s'égarent de Son chemin, et il connaît mieux ceux qui suivent la bonne voie.

إِنَّ رَبَّكَ هُوَ أَعْلَمُ بِمَن ضَلَّ عَن سَبِيلِهِ وَهُوَ أَعْلَمُ بِالْمُهْتَدِينَ

8. N'obéis pas à ceux qui crient en mensonge,

فَلَا تُطِعِ الْمُكَذِّبِينَ

9. Ils aimeraient bien que tu transiges avec eux afin qu'ils transigent avec toi.

وَدُّوا لَوْ تُدْهِنُ فَيُدْهِنُونَ

10. Et n'obéis à aucun grand jureur, méprisable,

وَلَا تُطِعْ كُلَّ حَلَّافٍ مَّهِينٍ

11. grand diffamateur, grand colporteur de médisance,

هَمَّازٍ مَّشَّاء بِنَمِيمٍ

12. grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur,

مَنَّاعٍ لِّلْخَيْرِ مُعْتَدٍ أَثِيمٍ

13. au cœur dur, et en plus de cela bâtard .

عُتُلٍّ بَعْدَ ذَلِكَ زَنِيمٍ

14. Même s'il est doté de richesses et (de nombreux) enfants.

أَن كَانَ ذَا مَالٍ وَبَنِينَ

15. Quand Nos versets lui sont récités, il dit : “Des contes d'anciens”.

إِذَا تُتْلَى عَلَيْهِ آيَاتُنَا قَالَ أَسَاطِيرُ الْأَوَّلِينَ

16. Nous le marquerons sur le museau [nez] .

سَنَسِمُهُ عَلَى الْخُرْطُومِ

17. Nous les avons éprouvés comme Nous avons éprouvés les propriétaires du verger qui avaient juré d'en faire la récolte au matin,

نَّا بَلَوْنَاهُمْ كَمَا بَلَوْنَا أَصْحَابَ الْجَنَّةِ إِذْ أَقْسَمُوا لَيَصْرِمُنَّهَا مُصْبِحِينَ

18. sans dire : “Si Allah le veut

وَلَا يَسْتَثْنُونَ

19. Une calamité de la part de ton Seigneur tomba dessus pendant qu'ils dormaient,

 فَطَافَ عَلَيْهَا طَائِفٌ مِّن رَّبِّكَ وَهُمْ نَائِمُونَ

20. et le matin, ce fut comme si tout avait été rasé.

فَأَصْبَحَتْ كَالصَّرِيمِ

21. Le [lendemain] matin, ils s'appelèrent les uns les autres :

فَتَنَادَوا مُصْبِحِينَ

22. “Partez tôt à votre champ si vous voulez le récolter”.

أَنِ اغْدُوا عَلَى حَرْثِكُمْ إِن كُنتُمْ صَارِمِينَ

23. Ils allèrent donc, tout en parlent entre eux à vois basse :

فَانطَلَقُوا وَهُمْ يَتَخَافَتُونَ

24. “Ne laissez aucun pauvre y entrer aujourd'hui”.

أَن لَّا يَدْخُلَنَّهَا الْيَوْمَ عَلَيْكُم مِّسْكِينٌ

25. Ils partirent de bonne heure décidés à user d'avarice [envers les pauvres], convaincus que cela était en leur pouvoir.

وَغَدَوْا عَلَى حَرْدٍ قَادِرِينَ

26. Puis, quand ils le virent [le jardin], ils dirent : “vraiment, nous avons perdus notre chemin,

فَلَمَّا رَأَوْهَا قَالُوا إِنَّا لَضَالُّونَ

27. Ou plutôt nous somme frustrés”.

بَلْ نَحْنُ مَحْرُومُونَ

28. Le plus juste d'entre eux dit : “Ne vous avais-je pas dit : Si seulement vous avez rendu gloire à Allah ! ”

قَالَ أَوْسَطُهُمْ أَلَمْ أَقُل لَّكُمْ لَوْلَا تُسَبِّحُونَ

29. Ils dirent : “Gloire à notre Seigneur ! Oui, nous avons été injustes”.

قَالُوا سُبْحَانَ رَبِّنَا إِنَّا كُنَّا ظَالِمِينَ

30. Puis ils s'adressèrent les uns aux autres, se faisant des reproches.

فَأَقْبَلَ بَعْضُهُمْ عَلَى بَعْضٍ يَتَلَاوَمُونَ

31. Ils dirent : “Malheur à nous ! Nous avons été des rebelles.

قَالُوا يَا وَيْلَنَا إِنَّا كُنَّا طَاغِينَ

32. Nous souhaitons que notre Seigneur nous le remplace par quelque chose de meilleur. Nous désirons nous rapprocher de notre Seigneur”.

عَسَى رَبُّنَا أَن يُبْدِلَنَا خَيْراً مِّنْهَا إِنَّا إِلَى رَبِّنَا رَاغِبُونَ

33. Tel fut le châtiment; et le châtiment de l'au-delà est plus grand encore, si seulement ils savaient !

كَذَلِكَ الْعَذَابُ وَلَعَذَابُ الْآخِرَةِ أَكْبَرُ لَوْ كَانُوا يَعْلَمُونَ

34. Les pieux auront auprès de leur Seigneur les jardins de délice.

إِنَّ لِلْمُتَّقِينَ عِندَ رَبِّهِمْ جَنَّاتِ النَّعِيم

35. Traiterons-Nous les soumis [à Allah] à la manière des criminels ?

أَفَنَجْعَلُ الْمُسْلِمِينَ كَالْمُجْرِمِينَ

36. Qu'avez-vous ? Comment jugez-vous ?

مَا لَكُمْ كَيْفَ تَحْكُمُونَ

37. Ou bien avez-vous un Livre dans lequel vous apprenez

أَمْ لَكُمْ كِتَابٌ فِيهِ تَدْرُسُونَ

38. qu'en vérité vous obtiendrez tout ce que vous désirez ?

إِنَّ لَكُمْ فِيهِ لَمَا تَخَيَّرُونَ

39. Ou bien est-ce que vous avez obtenu de Nous des serments valables jusqu'au Jour de la Résurrection, Nous engageant à vous donner ce que vous décidez ?

أَمْ لَكُمْ أَيْمَانٌ عَلَيْنَا بَالِغَةٌ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ إِنَّ لَكُمْ لَمَا تَحْكُمُونَ

40. Demande-leur qui d'entre eux en est garant ?

سَلْهُم أَيُّهُم بِذَلِكَ زَعِيمٌ

41. Ou encore, est-ce qu'ils ont des associés ? Eh bien, qu'ils fassent venir leur associés s'ils sont véridiques !

 

أَمْ لَهُمْ شُرَكَاء فَلْيَأْتُوا بِشُرَكَائِهِمْ إِن كَانُوا صَادِقِينَ

42. Le jour où ils affronteront les horreurs [du Jugement] et où ils seront appelés à la Prosternation mais ils ne le pourront pas.

 

يَوْمَ يُكْشَفُ عَن سَاقٍ وَيُدْعَوْنَ إِلَى السُّجُودِ فَلَا يَسْتَطِيعُونَ

43. Leurs regards seront abaissés, et l'avilissement les couvrira. Or, ils étaient appelés à la Prosternation au temps où ils étaient sains et saufs ! ...

 

 

 

خَاشِعَةً أَبْصَارُهُمْ تَرْهَقُهُمْ ذِلَّةٌ وَقَدْ كَانُوا يُدْعَوْنَ إِلَى السُّجُودِ وَهُمْ سَالِمُونَ

44. Laisse-Moi donc avec quiconque traite de mensonge ce discours; Nous allons les mener graduellement par où ils ne savent pas !

 

فَذَرْنِي وَمَن يُكَذِّبُ بِهَذَا الْحَدِيثِ سَنَسْتَدْرِجُهُم مِّنْ حَيْثُ لَا يَعْلَمُونَ

45. Et Je leur accorde un délai, car Mon stratagème est sûr !

وَأُمْلِي لَهُمْ إِنَّ كَيْدِي مَتِينٌ

46. Ou bien est-ce que tu leur demandes un salaire, les accablant ainsi d'une lourde dette ?

 

أَمْ تَسْأَلُهُمْ أَجْراً فَهُم مِّن مَّغْرَمٍ مُّثْقَلُونَ

47. Ou savent-ils l'Inconnaissable et c'est de là qu'ils écrivent [leurs mensonges] ?

 

أَمْ عِندَهُمُ الْغَيْبُ فَهُمْ يَكْتُبُونَ

48. Endure avec patience la sentence de ton Seigneur, et ne soit pas comme l'homme au Poisson (Jonas) qui appela (Allah) dans sa grande angoisse.

 

فَاصْبِرْ لِحُكْمِ رَبِّكَ وَلَا تَكُن كَصَاحِبِ الْحُوتِ إِذْ نَادَى وَهُوَ مَكْظُومٌ

49. Si un bienfait de son Seigneur ne l'avait pas atteint, il aurait été rejeté honni sur une terre déserte,

 

لَوْلَا أَن تَدَارَكَهُ نِعْمَةٌ مِّن رَّبِّهِ لَنُبِذَ بِالْعَرَاء وَهُوَ مَذْمُومٌ

50. Puis son Seigneur l'élut et le désigna au nombre des gens de bien.

 

فَاجْتَبَاهُ رَبُّهُ فَجَعَلَهُ مِنَ الصَّالِحِينَ

51. Peu s'en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand ils entendent le Coran, ils disent : “Il est certes fou ! ”.

 

وَإِن يَكَادُ الَّذِينَ كَفَرُوا لَيُزْلِقُونَكَ بِأَبْصَارِهِمْ لَمَّا سَمِعُوا الذِّكْرَ وَيَقُولُونَ إِنَّهُ لَمَجْنُونٌ

52. Et ce n'est qu'un Rappel, adressé aux mondes ! .

 

وَمَا هُوَ إِلَّا ذِكْرٌ لِّلْعَالَمِينَ

 

 

 

Explication :

Verset 1 à 7 

La lettre arabe « noun » fait parti des miracles du Qur'ân et comme d’autres lettres luminaires, elle a reçu beaucoup d’explications, elle pourrait être un encrier. Dieu fait ici un serment par le calame, c’est-à-dire par la plume. Celle qui sert aux gens pour écrire et acquérir des connaissances. C’est donc aussi un serment fait par l’un de Ses Bienfaits, l’écriture, qu’Il nous a attribuée. Dieu en jurant par le calame élève la position de la science et des savants en général.

Le verset 1, peut référer également aux anges qui écrivent les actions des hommes. Une autre explication serait que le calame est celui qui a servit à écrire tout ce qui va arriver, 50000 ans avant la création des cieux et de la terre. L’Envoyer a dit : « La première chose que Dieu créa est le calame, après quoi Il lui ordonna d’écrire et celui-ci écrivit toute chose. »

Le verset deux est la réponse au serment par le calame : par la grâce de Dieu, tu (Mohammed) n’est pas un possédé comme les dénégateurs t’accusent. Tu es au contraire d’une éthique et d’une moralité élevée. Le sage et le savant, le prude, le grand adorateur de Dieu, endurant et remerciant son seigneur… Tu recevras en échange de ton endurance un salaire sans contrepartie, ininterrompu. Et eux,  ils verront qui est bien guidé et qui est égaré. Il s’agit de Abu Jahl et de Al Walid ben Moughira qui insultaient le prophète. Anas a dit : « J’ai été au service du prophète dix ans, il ne m’a jamais dit ouf, il ne m’a jamais demandé pourquoi je faisais ceci, ni pourquoi je ne faisais pas cela et il avait des bonnes manières et je n’ai jamais rien touché, que ce soit de la soie ou autre chose, qui soit plus doux que la paume de sa main, et je n’ai pas senti un meilleur parfum que l’odeur de la sueur du prophète »

Verset 8 à 16

Le dénégateurs auraient bien voulu que Mohammed soit accommodant avec eux et qu’il transige avec eux. Les Qurayshites avaient proposé au prophète de partager les jours d’adoration, certains jours pour leurs dieux, certains jours pour Allah.

Dieu parle de celui qui malgré tous les bienfaits d’Allah insiste à ne pas croire et désigne le Qur'ân comme des fables d’anciens. Dieu le punira et Il nomme son nez,  la trompe de l’éléphant, car celui qui agit ainsi (colporte des mensonges…) sur terre sera vu et couvert de honte devant tout le monde au jour de la résurrection. Un autre avis dit que les hôtes du feu auront les visages noircis et pour désigner leur visage, Dieu cite leur nez. Ici, il faut rappeler les paroles du prophète qui passa devant des tombes et dit : « Ils sont entrain de subir des supplices (à cause des péchés qui ne paraissent pas grand). Celui-ci insistait à ne pas se préserver de son urine. Quant à l’autre, il colportait des médisances. » Bâtard est descendu pour Moughira et c’est la pire des insultes qu’on peut lancer à quelqu’un et on raconte que ibn Abbas a dit : « Et on ne connaît personne traité de cela autre que lui et il a été pointé à vie … on raconte qu’il est parti voir sa mère et lui a dit que le prophète lui a donné  huit surnoms et qu’il les connaît, mais que le neuvième était nouveau pour lui : « Le neuvième, je ne le connais pas et si tu ne me dis pas ce que cela peut vouloir dire –zanim-  je te couperai la tête. » Sa mère lui a dit que son père était impuissant qu’elle a eu peur pour l’héritage alors elle a couché avec un autre homme pour tomber enceinte. C’est là qu’Al Moughira s’est rendu compte qu’il était un bâtard.

Verset 17 à 33

Quand Dieu fait miséricorde et que les gens Le démentent, Dieu les met à l’épreuve. C’est l’exemple des gens du jardin, il y a plusieurs explications à ce propos, on dit qu’ils ont prévu de ramasser leur récolte sans dire in cha Allah. Et c’est pour cela que leur récolte a été anéantie. Un autre avis dit que ce sont des habitants d’Abyssinie : leur père qui était un pieu leur avait laissé en héritage ce jardin. Durant sa vie il faisait vivre sa famille de l’exploitation de ce jardin et distribuait le surplus de la récolte aux pauvres en aumône. A sa mort, ses enfants trouvèrent cela stupide et décidèrent de ne plus agir comme lui. Alors Dieu les puni en détruisant leur capital, leur gain et leur aumône par la dévastation du jardin. C’est un avertissement envers les qurayshites qui démentent le prophète, sur lui la paix et les bénédictions. Une telle punition peut aussi descendre sur eux, mais elle ne sera rien à côté de la punition de l’enfer qui sera bien plus terrible.

Verset 34 à 41

Dieu montre que ceux qui Lui obéissent et se prémunissent triompheront dans le jardin éternel. Dieu questionne les dénégateurs avec reproche sur leur manière de réfléchir au verset 35.

Verset 42 à 47

Au jour de la résurrection tous les croyants se prosterneront sauf les hypocrites et les dénégateurs qui n’y arriveront pas. Dieu entraîne les dénégateurs du Qur'ân à leur perte sans qu’ils s’en rendent compte. Alors qu’ils pensent que ce qui leur arrive dans l’ici-bas est une bénédiction de Dieu.

Verset 48 à 52

Dieu dit au prophète, de patienter face aux démentis de son peuple. Et, lui rappelle de ne pas être comme l’homme à la baleine, c’est-à-dire Jonas qui se fâcha contre son peuple et parti, il fut avalé par la baleine. Il invoqua son Seigneur qui agréa son repentir et la baleine cracha Jonas sur la côte. Le verset parle également du mauvais œil qui a été confirmé comme réel par des paroles du prophète, . Et certes, les dénégateurs savent que le prophète ne dit que la vérité, car ils savent qu’il est véridique, mais ils refusent le Qur'ân par orgueil et égarement.

 

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print