Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

Sourate An Naba

 

La Nouvelle

Sourate 78

            C’est une sourate mecquoise. Elle s’appelle aussi ‘3amma’ à cause du premier mot : «َّ  عم  ». On nomme également ‘3amma’ le juzu' (partie du saint coran) auxquelles appartiennent cette sourate et les suivantes.

            Chaque sourate du saint Qur’an peut avoir un ou plusieurs contenus: soit raconter l’histoire de quelqu’un, donner des lois, être une réponse à quelqu’un ou a un évènement,…

Le thème principal de la Sourate an-naba, est le jour de la rétribution. Allah y certifie la croyance à la résurrection, rejetée par les polythéistes de la Mecque qui la traitent de mensonge avec moquerie.
Ici, la sourate est descendue sur le prophète pour répondre à la question posée avec dérision par les polythéistes de la Mecque sur l’heure exacte de la résurrection.
Et même si il y a eu plusieurs interprétations sur le contenu de cette question, la plus plausible est qu’ils demandaient à propos du jour de la résurrection : an naba - la grande nouvelle. Ils en plaisantaient et s’en moquaient.
A travers cette sourate, Dieu a donné une réponse aux mécréants et Il a tranquillisé le cœur des croyants.           

« 1. Sur quoi s'interrogent-ils mutuellement ?
2. Sur la grande nouvelle, ... » (jusqu'au verset 5 )

« 6. N'avons-Nous pas fait de la terre une couche …» (jusqu'au verset 9 )

« 17. Le Jour de la Décision [du Jugement] a son terme fixé… »(jusqu'au verset 20 )

 « 21. L'Enfer demeure aux aguets,… »(jusqu'au verset 30)

 « 31. Pour les pieux ce sera une réussite :… »(jusqu'au verset 36)

 « 40. Nous vous avons avertis d'un châtiment bien proche, le jour où l'homme verra ce que ses deux mains ont préparé; et l'infidèle dira : “Hélas pour moi ! Comme j'aurais aimé n'être que poussière”. »

 

Mot à mot :

En phonétique

En arabe

Signification en français

Numéro du verset

‘amma 

عم –   عن ما

sur quoi ?

Verset 1

Kalla 

كلا

Ah non !

Verset 4

Almou3ssirat 

المعصرت

les nuages regorgeant d’eau.

Verset 14

Souboutan

سباتا

de sabt qui signifie l’interruption, la coupure, la nuit est nommée ainsi parce qu’on y cesse le travail.

Verset 9

Al wah-haj 

وهاجا

Flamboyant, étincelant (le soleil).

Verset 13

Thajaja

ثجاجا

qui coule abondamment ; par exemple «un hajj réussi est dit : al 3ajjou wa thajjou », et al 3ajjou c’est hausser la voix pendant la talbiyat et le thajjou c’est sacrifier beaucoup de bêtes et donc faire couler beaucoup de sang.

Verset 14

Koua3iba

كواعب

seins arrondis des femmes du paradis, les seins qui viennent de sortir chez une jeune fille.

Verset 33

Maaba

مابا

refuge

Verset 22

Dihaqa

دهاقا

(les coupes) débordantes. Toujours remplies, pleines.

Verset 34

 

Balagha

Il faut observer la beauté littéraire dans la répétition : « Eh bien non ! Ils sauront bientôt. Encore une fois, non ! Ils sauront bientôt. »
Comparaison : La terre étendue comme on étend un matelas mah hada l firacha,
Comparaison : de la nuit à un habit pour se cacher : « et fait de la nuit un vêtement, »
L’emploi du mot ‘Esprit’ pour différencier et élever Jibril par rapport aux autres anges : « Le jour où l'Esprit et les Anges se dresseront en rangs » Et aussi remarquer la manière de le présenter : mentionner le général après le particulier.
Le rythme : « Atraba… dihaqa… kidhaba… hisaba… khitaba…”

 

Lecture

Translittération de la sourate 78
Mekkiya 40 ayats
Sourat-n-naba

Traduction du sens des versets
Sourate 78 : AN-NABA (LA NOUVELLE)
40 versets - Post-Hégire

Bismillahir rahman irrahim
1   ‘amma yatasa-aloun
2   ‘ani-n-naba-i-l-‘azim
3   alladhi houm fi-hi moukhtalifoun
4   kalla sa ya’lamoun
5   thoumma kalla sa ya’lamoun
6   a-lam naj’ali-l-arDa mihada
7   wa-l-jibala awtada
8   wa khalaqnakoum azwaja
9   wa ja’alna nawmakoum soubata
10 wa ja’alna-l-layla libasa
11 wa ja’alna-n-nahara ma’acha
12 wa banaiyna fawkakoum sab’an chidada
13 wa ja’alna sirajan wahhaja
14 wa anzalna mina-l-mu’sirati ma-an thajjaja
15 li noukhrija bi-hi habban wa nabata
16 wa jannatin alfafa
17 inna yawma-l-fasli kana miqata
18 yawma younfakhou fi-s-souri fa ta’touna afwaja
19 wa fouttihati-s-sama-ou fa-kanat abwaba
20 wa souyyirati-l-jibalou fa-kanat saraba
21 inna jahannama kanat mirsada
22 li-t-taghina ma-aba
23 labithina fi-ha ahqaba

24 la yadhouqouna fiha bardan wa la charaba
25 illa hamiman wa ghassaqa
26 jaza-an wifaqa
27 inna-houm kanou la yarjouna hisaba
28 wa kadhabou bi ayatina kiddhaba
29 wa koulla chay-in ahsaynahou kitaba
30 fa dhouqou fa-lan nazidakoum illa’adhaba
31 inna li-l-mouttaqina mafaza
32 hada-iqa wa a’naba
33 wa kawa’iba atraba

34 wa ka’san dihaqa

35 la yasma’ouna fi-ha laghwan wa la kidhaba

36 jaza-an min rabbika ‘ata-an hisaba

37 rabbi-s-samawati wal arDi wa ma baynahouma-r-rahmani la yamlikouna minhou khitaba

38 yawma yaqoumou-r-rouhou wal mala-ikatou saffan la yatakallamouna illa man adhina lahou-r-rahmanou wa qala sawaba

39 dhalika-l-yawmou-l-haqqou fa-man cha-a takhadha ila rabbihi ma-aba

40 inna andharnakoum ‘adaban qariban yawma yanzourou-l-mar ou ma qaddamat yadahou wa yaqoulou-l-kafirou ya laytani kountou touraba

Au nom d’Allah, Clément, Très Miséricordieux.
1. Sur quoi s'interrogent-ils mutuellement ?
2. Sur la grande nouvelle,
3. à propos de laquelle ils divergent.
4. Eh bien non ! Ils sauront bientôt.
5. Encore une fois, non ! Ils sauront bientôt.
6. N'avons-Nous pas fait de la terre une couche?
7. et (placé) les montagnes comme des piquets ?
8. Nous vous avons créés en couples,
9. et désigné votre sommeil pour votre repos,
10. et fait de la nuit un vêtement,
11. et assigné le jour pour les affaires de la vie,
12. et construit au-dessus de vous sept (cieux) renforcés,
13. et [y] avons placé une lampe (le soleil) très ardente,
14. et fait descendre des nuées une eau abondante
15. pour faire pousser par elle grains et plantes
16. et jardins luxuriants.
17. Le Jour de la Décision [du Jugement] a son terme fixé.
18. Le jour où l'on soufflera dans la Trompe, vous viendrez par troupes,
19. et le ciel sera ouvert et [présentera] des portes,
20. et les montagnes seront mises en marche et deviendront un mirage.
21. L'Enfer demeure aux aguets,
22. refuge pour les transgresseurs.
23. Ils y demeureront pendant des siècles successifs.
24. Ils n'y goûteront ni fraîcheur ni breuvage,
25. Hormis une eau bouillante et un pus
26. comme rétribution équitable.
27. Car ils ne s'attendaient pas à rendre compte,
28. et traitaient de mensonges, continuellement, Nos versets,
29. alors que Nous avons dénombré toutes choses en écrit.
30. Goûtez donc. Nous n'augmenterons pour vous que le châtiment !
31. Pour les pieux ce sera une réussite :
32. jardins et vignes,
33. et des (belles) aux seins arrondis, d'une égale jeunesse,
34. et coupes débordantes.
35. Ils n'y entendront ni futilités ni mensonges.
36. A titre de récompense de ton Seigneur et à titre de don abondant
37. du Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux, le Tout Miséricordieux; ils n'osent nullement Lui adresser la parole.
38. Le jour où l'Esprit et les Anges se dresseront en rangs, nul ne saura parler, sauf celui à qui le Tout Miséricordieux aura accordé la permission, et qui dira la vérité.
39. Ce jour-là est inéluctable. Que celui qui veut prenne donc refuge auprès de son Seigneur.
40. Nous vous avons avertis d'un châtiment bien proche, le jour où l'homme verra ce que ses deux mains ont préparé; et l'infidèle dira : “Hélas pour moi ! Comme j'aurai aimé n'être que poussière”

 

Explication

V1 : Sur quoi s'interrogent-ils mutuellement ? (les non croyants)

[‘amma, c’est la lettre noun combinée avec la lettre mim, le alif a été dissimulé. Ici, il s’agit donc des mots « 3an » et « ma ».]

Le but de cette formulation interrogative n’est pas de poser une question, mais une manière littéraire de renforcer l’expression, de magnifier ce fait et d’attirer l’attention des mécréants : Sur quoi s’interrogent-ils ? Sur la grande nouvelle, le jour de la résurrection, un jour terrible, horrible et effrayant.

V2 : Les mécréants qui s’interrogent sur la grande nouvelle, qui est le jour de la résurrection.

V3 : moukhtalifoun : ils en ont divers avis, il y a ceux qui doute de la venue de ce jour et ceux qui le rejettent complètement.
[Dans le tafsir d’Ibn Kathir moukhtalifoun signifie que les gens sont divisés en deux idées à propos de ce jour : ceux qui y croient et ceux qui n’y croient pas.]

V4. V5. « Eh bien non ! Ils sauront bientôt. Encore une fois, non ! Ils sauront bientôt. » : La répétition a un effet emphatique, c’est une menace, Dieu averti ceux qui renient ce jour qu’il va assurément arriver. Et quand les mécréants verront le jour de la résurrection, ils seront que c’est pour y être puni. Allah les assure qu’Il va les ressusciter et les menace du châtiment de ce jour.

V6, 7,8 : Dieu est Puissant, Il crée ce qu’Il veut, Il a tous les pouvoirs, Il a créé la terre comme un tapis pour que nous vivions sur elle et les montagnes comme des piquets pour ne pas que la terre bouge sous nos pieds, …

V9 à V16 : Dieu a tout préparé, Il a fait la nuit pour se reposer et le jour pour gagner sa vie. Il fait chaque chose avec mesure. Il a créé des cieux magnifiques, avec des planètes et des étoiles qui l’illuminent et le soleil comme une lampe.

V14 : Ali bin Abi Talhah a rapporté d’Ibn abbas qu’il a dit : « Des Mu’sirat signifie des nuages. » Tabari 24 :154
Al Farra a dit : «  Ce sont les nuages qui sont pleins d’eau, mais dont la pluie n’est pas encore descendue. C’est comme la femme appelée Mu’sir quand le temps de ses règles approchent, mais elle ne les a pas encore eu. »

V 14 : « thajjaj » signifie ‘se déverser’ pour Mujahid et Qatadah et Rabi ben Anas. Quant à Thawri « thajjaj » signifie ‘continuel’. Ibn Zayd a dit ‘abondamment’. Tabari 24 : 155
Dans le hadith de la femme ayant des saignements menstruels prolongés, quand le prophète lui a dit :
Je te conseille de confectionner un vêtement absorbant « an3atou laki l kour ssoufa », (- ce qui signifie met du coton à cet endroit). La femme répondit : « Ô Messager d’Allah ! [Mes règles] sont trop considérables pour cela. Vraiment, elles coulent profusément. (thajja)
Il y a donc une preuve pour utiliser le mot ‘thajj’ dans le sens d’abondamment et Allah est le plus savant.

Dieu fait descendre la pluie qui permet de faire pousser les plantes que mangent les hommes et les animaux.  Il a fait des jardins et des champs. Il y a une abondance de grâce dans la pluie, car tout le monde en profite : êtres humains, plantes et animaux. Comment les non croyants peuvent-ils utiliser et profiter de toutes Ses bontés d’Allah et renier le jour dernier ?

Dieu a rappelé ces éléments de Sa création pour dire qu’Il est capable de faire mourir les hommes et de les ressusciter. Et Dieu rappelle les hommes à la réalité, à chacun son terme :

V17 : Ce jour ne peut être repoussé ni avancé. Seul Dieu connaît quand il aura lieu. C’est le jour de la décision car Dieu va juger entre Ses créatures.

V18 : Dieu décrit ce jour : on soufflera dans la trompe, et toute l’humanité sera ressuscitée.
L’Imam Bukhari a rapporté qu’Abu hurayra a dit que le prophète a dit :

« Entre les deux souffles dans la trompe, il y aura quarante. Quelqu’un demanda à Abû Hurayra : « Quarante jours ? » Il refusa de répondre. Abu Hurayra ajouta : « Après cette période Allah fera descendre une eau du ciel et les corps morts pousseront comme les plantes, il n’y a pas un os qui ne disparaît sauf un, une infime partie du coccyx, et duquel les hommes seront ressuscités le jour de la résurrection. »

V19 : Les cieux vont se fissurer comme dans la Sourate 84 [la déchirure] ou Allah dit :

«  1. Quand le ciel se déchirera »

V20 : les montagnes, qui paraissent si immenses aux gens, disparaîtront complètement comme des mirages.

V23 : Les mécréants seront punis en enfer pendant des Ahqaba, des âges: un âge après l’autre, pour toujours, d’après Qatadah et Hassan al Basri. Chaque âge serait de quatre vingt (80) ans pour certains.

V24, 25 : Pas de fraîcheur en enfer, ni de boissons rafraîchissantes, mais une boisson noire qui est un mélange des pleurs, de la sueur et des blessures des gens de l’enfer.
Abu Al Aliyah a dit « hammim » est ce qui fait exception à la fraicheur, et « ghassaq » est ce qui fait exception à la boisson. Le « hammim » c’est la chaleur qui atteint sa température maximale et bouillonne. Le « ghassaq » est un mélange du pus, de la sueur, des pleurs et des blessures des gens de l’enfer. La chaleur y est insupportable et il y règne une odeur infecte.

V26 : Dieu exerce sa justice, Il est le Juste et Il les a puni, car ils n’ont pas cru comme indiqué dans le verset 27 suivant : « ils ne s'attendaient pas à rendre compte, » et « traitaient, continuellement, Nos versets de mensonges. »

V29 : Les actes des hommes sont inscrits dans leur livre, ils seront punis pour le mal qu’ils ont commis.

 [Deux anges écrivent tout ce que nous faisons dans un livre, chaque être humain à son livre, il nous sera donné au jour de la résurrection. Ainsi à la question : pourquoi vivons-nous puisque Dieu a déjà tout décidé ? Il faut répondre : pour que nous soyons témoins de nos propres actes:

« Et au cou de chaque homme, Nous avons attaché son œuvre. Et au Jour de la Résurrection, Nous lui sortirons un écrit qu'il trouvera déroulé :
14. “Lis ton écrit. Aujourd'hui, tu te suffis d'être ton propre comptable”. »
Sourate al isra] 

 

V30 : les mécréants seront punis et on n’augmentera que la punition pour eux. C’est le verset le plus dur du coran au sujet des gens du feu.

V31 : Les pieux seront récompensés par les jardins du paradis, parce qu’ils ont cru, ils ont adoré un seul Dieu, et ils ont fait le bien, ils trouveront de belles jeunes femmes, toutes du même âge. Ils boiront des coupes débordantes d’un vin qui n’énivrent pas. Un lieu de paix où ils n’entendront aucun mensonge, aucune parole sotte. Ils auront les faveurs d’Allah comme Il leur a promis, le succès, tout ce qu’ils désirent abondamment en récompense pour leur croyance et leur obéissance à Allah.

V38 : Jibril est l’Esprit. Personne ne parle en ce jour pour faire la shafa3a -intercéder, même Jibril et les anges se tiendront humblement, parlera seulement celui qui en aura eu la permission de Dieu. Comme dans la sourate Hud, verset 105 :
« Le jour où cela arrivera, nulle âme ne parlera qu'avec Sa permission (celle d'Allah). Il y aura des damnés et des heureux. »
Et comme le prophète a dit :

« Et personne ne parlera en ce jour excepté les Messagers. » Fath al Bari 13 : 430
Allah dit : « et qui dira la vérité. » et parmi la vérité il y a le fait qu’il n’y a qu’un seul Dieu digne d’être adoré, Allah.

V39 : C’est le jour de vérité et rien ne peut l’empêcher.

V40 : Le mécréant ce jour désirera n’avoir été que poussière. Il espérera ne pas avoir été créé et n’avoir jamais existé. Ce sera quand il verra la punition s’approcher et qu’il regardera la médiocrité de ses œuvres, enregistrées par les nobles anges.
Il a été dit qu’il désirera n’être que poussière quand Allah jugera les animaux pour leurs actes terrestres. Il les jugera en toute équité au point où même le mouton sans cornes aura la permission de se venger contre le mouton cornu. Une fois leur jugement terminé, Dieu leur dira : « Soyez poussières » et ils le deviendront. Etant témoins de la scène les non croyant diront :

« “Hélas pour moi ! Comme j'aurais aimé n'être que poussière”. »

C'est la fin du Tafsir de sourate An Naba, Louanges à Allah Seigneur de l'univers.

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print