Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

Troisieme partie

 

Makrouhat asSalat/ Actes détestables de la prière

 

Tourner la tête sans nécessité.

Par contre détourner la poitrine de la qibla rend invalide la prière.
Lever le regard vers les cieux.
Jouer avec ses mains, ses habits , sa barbe.
Craquer ou joindre les doigts.
Mettre ses mains sur les hanches.
Manière de s’asseoir.

Abu Huraira a dit :

« Le prophète, sur lui la paix et les bénédictions m’a interdit de faire du bruit comme un coq, m’asseoir comme un chien, tourner la tête comme un renard »

Epouster ou arranger ses habits ou le tapis (gestes inutiles)
Prier avec l’envie d’uriner ou de faire des gaz
Prier quand la table est mise sauf si on va râter la prière
Aller vite dans la prière.
Entâmer le roukou’ avant de finir la sourate.
Par contre, entâmer le roukou’ avant de finir la fatiha annule la prière.

En général la prière est détestable dans la salle de bain, sur la route, dans un marché, à côté d’une poubelle, dans une boucherie, dans un cimetière, dans une église et quand on a trop sommeil. Et cela pour la simple raison que c’est à l’encontre de la sunna. Il faut le respect, la politesse.
Le prophète a dit :

« Quand quelqu’un prie, c’est à Dieu qu’il parle. »

 

Moubtilat asSalat/ Actes qui annulent la prière

 

Manger et boire même un peu.
Rigoler même en faisant seulement un peu de bruit et pleurer en faisant du bruit.
Parler exprès sauf pour alarmer.
Répeter un geste inutile trois fois et plus, par exemple, se gratter la tête, puis arranger sa chemise, puis gratter son genou dans une même ra'kat.
Perdre sa pureté.
Si une najassa sèche tombe sur notre corps ou nos habits, sèche ou mouillée.
Certaines najassa mouilée sont permises, une goutte d’urine n’annule pas la prière, mais une goutte de sang annule la prière. Quant à la najassa sèche elle n’annule pas la prière si on l’enlève tout de suite sans la porter : par exemple, épouster un insecte tomber sur soi.
Faire voir une 'awra, même si on la cache tout de suite, sauf si c’est à cause du vent et qu'on la cache tout de suite.
Détourner sa poitrine de la qibla.
Casser un roukoun du Salat comme ne pas se relever complètement droit du roukou’ ou du soujoud.
Faire un roukoun de plus exprès.
Allonger un roukoun de plus exprès.
Allonger un roukoun qui doit être court par exemple se redresser du roukou’ et rester debout le temps de lire la fatiha.
Si celui qui prie derrière un imam est en retard d’au moins deux roukoun ou les faits avant sans excuse. L’excuse peut être de lire la fatiha lentement.
Changer ou douter de l’intention. Exemple prier le midi (Dhohr) et se rendre compte que c’est la prière de l'après midi ('Asr). Mettre une condition dans l’intention, par exemple, dire que si le téléphone sonne ou la porte, j’arrêterai la prière. Même si on doute si on va le faire ou pas.
Changer de religion.

 

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print