Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux, Louanges à Allah.

 

La Révélation ou wahy

 

par Tahar Mahdi (taharmahdi.free.fr)

a- Définition de Révélation :

Révélation : linguistiquement signifie l’information discrète et éclaire. On dit habituellement : on a inspiré untel quand on lui parle discrètement et brièvement d’une chose.
Parmi ses sens étymologiques, l’on trouve également :
Ø L’inspiration instinctive de l’homme : Dieu a dit à ce propos : « Et nous avons inspiré à la mère de Moïse de l’allaiter… » (les contes, 7). Certains savants musulmans la considèrent avec la vierge Marie comme prophétesse.
Ø L’inspiration instinctive de l’animal : aux abeilles Dieu à dit : « et ton seigneur a inspiré aux abeilles de prendre les montagnes en demeures ainsi que les arbres et ce qu’ils (les hommes) construisent… » (les Abeilles, 68).
Ø L’allusion (implicite) : concernant ce sujet Dieu a relaté sur Zacharie : « dès qu’il est sorti de son temple il leur a inspiré (fait signe) de glorifier Dieu matin et soir. » (Marie, 11).
Ø L’inspiration satanique : à l’homme Satan inspire des idées, Dieu dit : « certes, les diables inspirent à leurs amis de polémiquer avec vous… » (les Bestiaux, 121).
Ø L’inspiration divine : Dieu inspire aux anges des ordres, c’est pourquoi Dieu dit : « et lorsque ton seigneur inspire aux anges : je suis avec vous confirmez ceux qui ont cru… » (Le Butin 12).
Quant au sens juridique : le wahy est la révélation de la parole de Dieu à l’un de ses prophètes de manière discrète, éclaire et extraordinaire.

b- catégories de révélation aux prophètes :

Ø Par l’intermédiaire de Gabriel : comme dans le cas des quatre prophètes résolus ; Noé, Abraham, Moïse, Jésus et Muhammad, (que Dieu les bénissent).
Ø Sans intermédiaire : comme
o         La vision pendant le sommeil : Aïcha rapporte : « que le premier signe de la révélation au prophète fut la vision authentique dans le sommeil, car il ne voyait pas un événement qui ne se réalisait pas comme l’éclat de l’aube. » (fath al-bârî, 3). « aucun homme n’a de privilège d’accéder à la parole de Dieu que par révélation, derrière un voile ou par l’envoi d’un messager (ange intermédiaire) pour révéler par sa permission ce qu’il veut, il est certes très haut et sage. » (La Concertation 51)
o        La communication divine de derrière un voile : Dieu a dit : « et Dieu a vraiment parlé à Moïse. » (Les Femmes, 164).
o        La communication directe sans intermédiaire : comme durant la nuit de l’ascension du prophète. (fath al-bârî, 1/19).
 
c- comment Gabriel descendait au prophète :

Il existe plusieurs cas qui montrent la présence de l’ange au prophète :
Cas premier : le signe de la cloche, qui constitue la situation la plus difficile pour le prophète car durant laquelle il entre dans une dimension suprême pour lui permettre d’accueillir la parole divine. (fath al-bârî, 1/20).

Cas second : l’apparition de l’ange sous la forme humaine. Cette situation est moins difficile pour le prophète, car la métamorphose s’opère dans l’ange pour passer de la position spirituelle à la matérielle. C’est dans la forme d’un compagnon qui se nomme Dihya Al-Kalbî ou d’un bédouin que l’ange venait au prophète. (Fath al-bârî, 1/19).
Aicha l’honorable épouse du prophète a rapporté qu’Al-Hârith Ibn Hichâm demandât au prophète : « Ô prophète comment reçois-tu la Révélation ? Et le prophète de répondre : il m’arrive parfois comme le bruit d’une cloche qui m’est le plus difficile, mais dès qu’il disparaît je retiens l’enseignement, d’autres fois l’ange me vient sous la forme d’un homme qui me parle et que je comprends… » (fath al-bârî, 2).

Cas troisième : l’inspiration dans le cœur : le prophète dit à ce sujet : « L’esprit saint m’a inspiré qu’aucune âme ne mourra avant d’épuiser son gain…».

Cas quatrième : le bourdonnement des abeilles : en effet, ‘Umar a dit : « Lorsque le prophète reçoit la révélation, on entendait près de son visage un bourdonnement comme celui des abeilles. »

d- l’influence de la révélation sur le prophète :

Selon Ibn ‘Abbâs les circonstances du verset : « Ne remue pas ta langue et ne te précipite pas à son sujet (le Qur'âne)…» (La Résurrection, 16), sont le fait que le prophète bougeait sa langue après Gabriel pour mémoriser le Qur'âne. Mais dès que Dieu lui a ordonné d’écouter uniquement et dès que le prophète ait obéit, il a réussi à réciter ce que lui apprenait Gabriel dès son départ. »
Parmi les signes de cette influence, ce qu’a rapporté Zayd Ibn Thâbit : « Lorsque la révélation arrivait sur le prophète, son corps s’alourdissait énormément à tel point de sentir sa cuisse écraser la mienne. »
Selon Zayd Ibn Thâbit également : le mal voyant Ibn Umm Maktûm arriva et dit : « ô prophète si seulement j’étais capable de combattre à tes cotés ! Soudainement la révélation tombe : « ils ne sont pas égaux ceux qui sont en repos, sauf les malades, et les combattants dans le chemin de Dieu. »(Les Femmes, 95), j’ai senti ma cuisse écrasée par celle du prophète. Disait Zayd ».
Aïcha rapporte que : « Lorsque le prophète reçoit la révélation et qu’il est sur sa chamelle, elle s’agenouillait sous la force de la parole de Dieu. ».

Bookmark and Share  

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.

print